7 septembre 2013

Bilan des festivals d'été : le hellfest garde la palme du festival le plus cher !

Télérama dresse pour la deuxième fois son infographie-bilan des festivals (musiques actu) d’été. Parmi les paramètres pris en compte : la fréquentation, les artistes les plus programmés, le prix des billets par festival et par année.

On y voit clairement une hausse de la fréquentation et une remise en route de certains festivals pour qui la saison 2012 ne fut pas de tout repos. Le Sonisphère, La Route du Rock ou encore le BIG enregistrent des scores impressionnants. Les Vieilles Charrues qui ont connu une dégringolade historique, trônent toujours sur le haut du podium, suivies des Solidays, éternel second. Cette année, les Eurocks ont un peu fait péter les stats pour leurs 25 ans et chipent la médaille de bronze au Hellfest...

La grosse machine hellfest garde la palme du billet le plus cher, presque deux fois plus élevé que le prix moyen ( calculé sur l'ensemble des 33 festivals, of course).

110 commentaires:

  1. Vous parlez du prix des billets, à présent ? Pas mal, y'a moyen que les festivaliers tombent d'accord avec vous.

    Il me semble en effet que le prix des billets augmente régulièrement et peut-être pourrait-on le baisser. Cependant, une question me taraude : où voulez-vous en venir avec ce copier-coller d'un autre site ? Qu'est-ce que vous cherchez à prouver ? En quoi le prix du billet est-il lié à votre combat contre la programmation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre intérêt sur la programmation n'interdit pas de s'intéresser à d'autres aspects, ce n'est pas contradictoire...

      Supprimer
    2. Oui, on a remarqué que vous attaquiez le festival sur un peu tout et n'importe quoi...

      Mais concrètement, où voulez-vous en venir, avec ça ? Tout ce que je vois, c'est un copier-coller de votre source. Un peu de développement de votre part ne serait pas de refus, ne serait-ce que pour que votre engagement soit clair pour vos lecteurs, qu'ils soient de votre avis ou non.

      Supprimer
    3. "tout et n'importe quoi" : ça, c'est votre opinion qui manifeste qd même un certain mépris, noté également du reste par le blog "raison garder".
      Notre engagement, vous le connaissez parfaitement et nous userons de tous les moyens, pacifiques et démocratiques, pour parvenir à notre objectif : l'arrêt des subventions et aides tant que la programmation ne s'amendera pas.
      Cordialement

      Supprimer
    4. Je reprends...

      Votre engagement est contre les subventions dont bénéficie le festival car il reçoit des groupes selon vous inacceptables d'après des critères que vous avez maintes fois répété. Jusque-là, c'est clair.

      Maintenant, ma question était de savoir : en quoi le prix du billet est un argument en faveur de votre engagement ? Il n'y a pas de lien entre ce prix et les paroles des groupes.

      Supprimer
    5. Je te suis XGV. Le prix du billet est le plu cher, ok.Mais si les festivaliers le paye, c'est qu'ils le décident, non?
      Ce n'est pas un impôt où tout le monde paticipe et les festivaliers ont encore leur libre arbitre, il me semble.

      Supprimer
  2. Un commentaire : "Par contre, le festival le plus cher reste le Hellfest, accomplissant même un bon par rapport à l’an passé où il recevait déjà cette triste récompense : de 66€ en 2012, son pass journée a bondi à 75€. Les voies de Satan sont impénétrables…"
    lu sur http://www.konbini.com/fr/music/infographie-festivals-2013/

    RépondreSupprimer
  3. La fréquentation du hellfest ayant baissé de 10% par rapport à 2012, il me tarde d'avoir une idée du compte de résultat. Plus de subventions encore ?

    RépondreSupprimer
  4. Le peu de subventions accordées au festival par rapport au contenu de la programmation et aux investissements nécessaires à la pérennité de l'événement explique un cout du billet aussi élevé.

    Forcément, les vieilles charrues qui sont subventionnées à gogo de partout et un terrain rentabilisé depuis X années, elles peuvent se permettre de pratiquer des prix attractifs.
    Idem pour le solidays, idem pour les festival indoor.

    Et inversement pour le festival jazz in marciac par exemple, où le cout à la journée est beaucoup plus élevé que 75€, puisque c'est un tarif à la carte.

    Mais ça, votre source se garde bien de le préciser, puisqu'il choisi de faire varier certains curseurs, tout en occultant d'autres.

    Calomnie et désinformation, comme toujours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Calomnie et désinformation ? Une pétition contre télérama cette fois ?

      Supprimer
    2. Je ne fais que préciser certains paramètres occultés - volontaire ou non - par PHCS et rien d'autre.

      Supprimer
  5. Et donc, le festival étant déja cher, vous voulez lui retirer ses subventions, augmentant encore le prix du billet. Vraiment, je ne comprends pas votre argumentation: un festival cher devrait au contraire etre plus subventionné pour pouvoir baisser ses tarifs et ainsi rendre la culture accessible à tous, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les subventions et aides, le hellfest peut s'en passer, c'est toujours ce qu'il a dit et n'a jamais fait en mentant en plus sur les montants de celles-ci. Tant que la programmation sera de la nature que nous dénonçons, nous demanderons l'arrêt de celles-ci.

      Supprimer
    2. Le Hellfest pourrait, en théorie, effectivement se passer de subventions publiques, tant celles-ci occupent une place ridicule dans le financement du festival.

      Il serait par contre intolérable qu'un événement culturel de cette importance ne reçoive aucune aide de la part des pouvoirs publics.

      Supprimer
    3. Le hellfest peut s'en passer, c'est tjrs ce qu'il a dit. Ce qui est innaceptable, c'est sa programmation.

      Supprimer
  6. Hellfest, festival le plus cher de l'été, une seule solution : augmenter les subventions publiques pour faire baisser le coup de production du festival sans altérer la qualité de la programmation!

    RépondreSupprimer
  7. Il y a cependant un point que vous ne traitez pas et qui pourtant le mérite :

    Solidays : 5 scènes : 50 groupes
    Eurockéennes 4 scènes 75 groupes
    Vieilles Charrues : 4 scènes : 60 groupes
    Rock en Seine 4 : scènes : 55 groupes
    La Route du Rock : 3 scènes : 35 groupes

    Et enfin :

    Hellfest : 6 scènes : 160 groupes

    Aucun autre festival français ne programme autant de groupes sur autant de scènes, ça explique en grosse partie le prix du billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun autre festival français ne programme autant de groupes en effet et avec de sacrées chères têtes d'affiche comme dans le foot où on s'arrache les stars à coups de millions !
      Aucun festival autre que le hellfest ne programme autant de groupes provocateurs et haineux sans que les festivaliers, au moins ceux qui interviennent sur ce blog, ne trouvent rien à y redire.
      Non vraiment theknot, nous n'avons pas le même sens du mot culture.

      Supprimer
    2. Visiblement non. Des groupes comme Slayer, Venom, Mercyful Fate ou Mayhem que vous empêcheriez de se produire si vous en aviez le pouvoir, ont marqué un genre musical d'envergure au fer rouge. Peu de groupes peuvent se targuer d'avoir durablement changé l'histoire d'un genre musical aussi conséquent et d'avoir permit plus ou moins directement l'éclosion d'autres sous-genres, eux l'ont fait, moi j'appelle ça de la culture, appelez ça comme vous voulez.

      D'ailleurs je suis surpris que vous n'ayez pas encore parlé du trailer de la prochaine édition et de son petit message inversé.

      Supprimer
    3. Ces groupes ont marqué l'histoire du metal, c'est indéniable. Mais pour combien de temps et pour combien de personnes ? D'ici à ce qu'ils aient l'aura et le succès de Mozart ou de Fauré, il y a de la marge.
      Merci pour l'info trailer : on est pas à l'affût de tout mais du coup, on est allé voir.
      Cordialement

      Supprimer
    4. Pour l'heure, ces groupes sont des figures importantes d'un mouvement musical qui a plus de 40 ans et qui attire de nombreux fans dans le monde entier. Peut-être qu'on en parlera plus dans 100 ans, peut-être que si... En attendant, ce n'est pas parce qu'un paysage musical est récent ou n'est pas apprécié par la majorité qu'il n'a pas le droit d'être subventionné, bien au contraire.

      Supprimer
    5. @ Provocs Hellfest:
      "Aucun festival autre que le hellfest ne programme autant de groupes provocateurs et haineux sans que les festivaliers, au moins ceux qui interviennent sur ce blog, ne trouvent rien à y redire."
      Je vous conseille plutôt d'éplucher les discours des groupes de pop et de rock "assagi". Je suis sur qu'on y trouvera des discours politiques, sociaux, religieux ou philosophiques tout aussi contestables. (par exemple: "one vision" de Queen ou quelques chansons des cranberries si on est un peu à gauche et/ou humaniste ou encore opposé au conservatisme...) Mais c'est sur qu'il ne seront pas prononcés dans un univers apocalyptique avec une voix inhumaine par des clowns maquillés de noir et de blanc et habillés comme des power rangers de l'enfer en brandissant des armes médiévales. Ces discours n'en seront que plus convaincants pour le grand public.
      Je vous conseille donc d'étudier à la loupe "The third reich'n'roll" des Residents et "Opus Dei" de Laibach qui ont bien vu çelà et en ont fait la satyre. Nos amis de Laibach, originaires de Slovénie étaient bien placés pour voir ça:
      En Serbie puis dans d'autre pays de la région s'est répandu le "turbo folk": mélange de rythmes de techno cheap et de mélodies balkaniques. On y rajoute ensuite des filles dont la plastique aurait fait palir une playmate et des soutiens douteux comme des mafieux. Ajoutez pour terminer des discours nationalistes.
      En Croatie, le chanteur Marko Perkovic "Thompson" jouant une forme de rock oscillant entre la pop et d'autres formes plus dure (hard rock/heavy-metal traditionnel) melangé à de la musique traditionnelle des balkans n'hésite pas à exhiber des symboles des oustachis, la faction dirigée par Ante Palevic et au pouvoir en Croatie pendant l'occupation allemande en Yougaslavie. Il tient donc de fait un discours tenant du fascisme clérical.

      http://www.icare.to/article.php?id=15482&lang=en
      http://yougosonic.blogspot.fr/2012/10/essais-de-survie-en-milieu-turbofolk.html#more

      Supprimer
    6. "Ces groupes ont marqué l'histoire du metal, c'est indéniable. Mais pour combien de temps et pour combien de personnes ? D'ici à ce qu'ils aient l'aura et le succès de Mozart ou de Fauré, il y a de la marge."
      La musique savante a pu placer des grands noms plus rapidement que la musique populaire en Europe car elle était systématiquement écrite alors que la musique populaire était de tradition orale. C'est à partir de l'invention du phonographe par Thomas Edison et de l'amélioration de l'éducation que des grands noms ont commencé à émerger.

      Supprimer
    7. @ XGV,

      Un genre musical ? Bien plus pour bien des groupes et c'est de cela dont il est question.

      @ RedMethaled,
      Pour ma part, je crois que la vraie musique n'est pas plus vavante au sens strict du terme que classique, moderne ou contemporaine. Elle parle ou pas à la personne en la touchant au plus profond de son être, corps, esprit et âme et en la portant à la contemplation de vraies valeurs humaines transcendantes. Pas vraiment à voir avec l'irrespect, le mot est faible, manifesté par tant de groupes et pour en plus passer par les cases occultisme et initiation.

      Supprimer
    8. "Un genre musical ? Bien plus pour bien des groupes et c'est de cela dont il est question."

      Où voulez-vous en venir ?

      Supprimer
    9. @Steph,

      je suis plutôt d'accord avec vous lorsque vous parlez de musique. Comme vous le soulignez, la musique touche l'individu "au plus profond de son être". Ce qui fait l'individu, c'est qu'il est unique, et de ce fait sa sensibilité est unique également. Suivant votre (belle, au passage) définition de la musique, les "objets musicaux" pouvant être regroupés sous le grand nom de MUSIQUE sont aussi diverses qu'il existe d'individus différents. Qui peut alors dire ce qui est où n'est pas de la musique, hormis pour lui-même?

      Vous parlez d'irrespect, et certes il y en a, de toutes sortes et de toutes natures. Cet irrespect se manifeste le plus souvent dans les paroles (et à la rigueur dans l'imagerie utilisée, mais là nous sortons du cadre strict de la musique). Là j'ai plusieurs questions :
      - si un groupe utilise des paroles jugées irrespectueuses dans une chanson ou plus, cela signifie-t-il que la musique ne peut pas toucher [le] corps, [l']esprit et [l']âme ? Peut-on trouver une musique belle et profonde, même lorsqu'elle exprime des choses qui bousculent nos croyances ? (ceci pourrait être une question pour Etienneweb ;) )
      - l'irrespect est-il universel ? L'histoire des hommes a montré que les croyances des uns sont des insultes aux croyances des autres. Est-ce le rôle de la musique d'être consensuelle et de plaire à tous? Où le musicien peut-il se positionner selon ses convictions et/ou croyances?

      Tenez, je suis justement en train d'écouter un groupe de metal qui s'appelle Orphaned Land. Ils viennent d'Israël/Palestine où ils bénéficient tour à tour d'une opinion extrêmement positive à leur égard et d'une censure parfois farouche. Ils intègrent à leur musique metal des textes de la Bible et du Coran, passant avec aisance de l'hébreux à l'arabe. Ce mélange musique metal/textes sacrés, vous le comprendrez, à choquer à la fois juifs et musulmans, trouvant cela irrespectueux et blasphématoire. Ce qui a plu, en revanche, ce sont leurs idéaux prônant la coexistence et la paix, et bien sûr leur musique que beaucoup (à juste titre ou non) trouvent belle et poétique. Alors, peut-on être irrespectueux et faire de la musique?

      Supprimer
    10. @ XGV,
      Pour un certain nombre de groupes, ceux là même qui sont pointés par le collectif, il m'apparaît clair que leurs oeuvres ne sont pas construites avec le seul souci de faire de la musique mais sont un support culturel pour un objectif conceptuel comme d'autres passent par l'écriture, la peinture, le dessin, la photo, la sculpture...Ainsi les thématiques occultes ou satanistes s'accompagnent-elles de visuels et de paroles qui forment avec la construction musicale une cohérence.

      @ Nicolas Rousseau,

      On va être d'accord je pense pour reconnaître que le metal est né en occident. Or, les thématiques et les groupes dont il est question visent spécifiquement une une culture, une religion et des institutions religieuses en utilisant des "méthodes" dont il m'apparaît que l'irrespect dont je parle est évident. Un christ empalé sur une croix comme pour all pigs must die ou une croix où je pense comme pour Marduk sont objectivement à minima une volonté de nuire intentionnelle et pas le fruit du hasard.

      L'utilisation des mêmes methodes récurrentes et intentionnelles en l'appliquant aux juifs ou aux musulmans et à leur culture sont du reste vécues comme des atteintes à leur dignité.

      La musique peut ammener à bouleverser, interroger, bousculer même, mais pour autant se grandit-elle et fait-ele grandir dans le sens que j'ai dit plus haut quand son objet est de faire du mal ou de propager des contre cultures ?

      Je ne connais pas le groupe que vous citez mais il me semble, d'après ce que vous m'en dites, que ce n'est pas vraiment Marduk ou All Pigs Must Die.

      Alors, faire de la musique et manquer de respect ? Je ne le crois pas et en tout cas, la musique et d'une façon générale la culture n'a rien à y gagner.

      Supprimer
    11. @Steph : Je vois. Mais pensez-vous vraiment que ces groupes voient leur musique comme une tribune politique et/ou religieuse ?
      La réalité est bien plus complexe que ça. D'abord, la musique est de loin leur préoccupation première. Lisez les interviews de ces groupes, vous verrez qu'ils s'attachent à parler de leur musique avant toute chose. Et même si les paroles sont parfois violentes, il ne faut pas les prendre au premier degré (et ça, on vous le répète depuis longtemps). D'ailleurs, je repense à une interview de Rotting Christ (souvent épinglé par le Collectif) dans un Rock Hard sorti cette année, où l'un des membres expliquait qu'il ne souhaitait tuer personne. On est loin de l'image que le Collectif se fait de ce groupe.

      Quant aux amateurs de Metal, l'idéologie les intéresse encore moins. On écoute un groupe pour sa musique, pas pour les idées plus ou moins claires qu'il y a derrière. Je connais un mec de droite qui est fan de Napalm Death, un groupe très orienté à gauche, par exemple. Donc même si un groupe souhaite faire de la propagande pour ceci ou cela, il s'adressera à un public sourd.

      J'ai vraiment l'impression que vous prenez le Hellfest pour une sorte de meeting politico-religieux. Pourtant, il n'en est rien.

      Dans vos analyses, le Metal est bel et bien à prendre comme un genre musical car c'est uniquement comme ça que ses fans le perçoivent.

      Mais nous nous éloignons du sujet...

      Supprimer
    12. Le but n'étant pas de savoir quel festival a plus de propos haineux ou provocateur que le hellfest, je suis d'accord avec votre propos PHCS lorsque vous vous offusquer de trouver des groupes aux propos parfois douteux au hellfest mais:
      - vous ne vous offusquez pas des groupes notamment Américains au Hellfest qui disait " God Bless You" aux spectateurs de ce même festival; vous ne défendez pas une position neutre mais vous êtes totalement partial
      - vous ne dénoncez pas les propos haineux de certains détracteurs qui nous expliquent que nous sommes tous des drogués débiles et alcooliques, à tendance satanistes et fascistes.
      Même si votre propos de non-haine est partagé par beaucoup de monde, moi y compris, votre partisianisme et vos tentatives un peu désuettes pour décrédibiliser ce festival, certes pas parfait, porte une odeur que je trouve assez nauséabonde.
      P.S.: je suis à la croix blanche et pour avoir fait un certain nombre de festivals divers et variés, je peux vous certifiés que le Hellfest est celui dans lequel on a eu le moins de travail pour bagarre, drogue ou excès éthylliques

      Supprimer
    13. @ XGV,
      Comme une tribune anti chrétienne certainement,avec plus ou moins de virulence et de violence, cela ne fait pour moi aucun doute.J'ai du mal à penser par ailleurs que cette même virulence et violence soient possible contre les juifs ou les musulmans. Et suis même certain de leur réaction si tel était le cas dans ce pays des droits de l'homme. Il y a eu du reste un précédent me semble t-il.
      Par contre, d'un point de vue politique, je n'en sais trop rien.
      Excusez-moi cher XGV mais encore une fois, il s'agit de dignité de la personne et celle-ci n'est jamais renforcée par l'irrespect, au contraire.

      Supprimer
    14. Il est vrai qu'il est peu probable que l'on voit un groupe tenir les mêmes propos concernant les religions musulmanes ou juives. On devrait, pourtant, il n'y a pas de raison. Allez demander à ces groupes anti-chrétiens ce qu'ils pensent de n'importe quelle autre religion. Vous verrez qu'il n'en pensera pas moins. S'il est bien question du christianisme dans la plupart des morceaux, c'est en vérité la religion en général qui est pointée du doigt.

      Il semble que vous ne comprenez pas vraiment le style. Si le Hellfest était véritablement une tribune anti-chrétienne, il faudra alors expliquer pourquoi certains groupes chrétiens ou comprenant des membres chrétiens aient pu s'y produire et en ressortir sans aucun problème.

      Ces textes violents ne sont pas à prendre au pied de la lettre et personne ne le fait.

      Supprimer
  8. La raison principale du fait que le prix du billet au Hellfest soit si important est lié au nombre de groupes plus important que sur les autres festivals et également à la faible part de subventions que reçoit le fest par rapport à ceux-ci... Mais ça, c'est sans doute moi qui fait du mauvais esprit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de "mauvais esprit" quand c'est dit avec respect, no problem !

      Supprimer
  9. si on prend le nom de groupes par rapport au prix c'est plus que correct !!!

    RépondreSupprimer
  10. Allez, des petits calculs pour plus de profondeur:

    Hellfest 6 scenes 160 groupes pendant 3 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 160€
    Soit 1 €/groupe, ou 26,67 €/scene

    Solidays 5 scènes 50 groupes pendant 3 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 39€
    Soit 0,78 €/groupe, ou 7,8 €/scene

    Eurockéennes 4 scènes 75 groupes pendant 4 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 129€
    Soit 1,72 €/groupe, ou 32,25 €/scene

    Vieilles Charrues 4 scènes 60 groupes pendant 4 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 155€
    Soit 2,58 €/groupe, ou 38,75 €/scene

    Rock en seine 4 scènes 55 groupes pendant 3 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 109€
    Soit 1,98 €/groupe, ou 27,25 €/scene

    La route du rock 3 scènes 35 groupes pendant 3 jours, prix du billet 2013 pour la totalité du fest: 79€
    Soit 2,26 €/groupe, ou 26,33 €/scene

    Bilan:
    Le Hellfest a bien le billet le plus cher en valeur absolue (160€).
    A contrario, en valeur relative, en tenant de compte nombre de groupes, il est bien en deçà des autres si ce n'est des Solidays.

    L'unité €/groupe n'est pas des plus appropriée, on ne peut être partout lors d'un festoche !!
    L'unité €/scène semble donc la plus adéquate. Or en voyant les résultats pour cette unité, le hellfest occupe une position en milieu de peleton.

    Bref, polémiquer sur le prix du billet via un post constituait d'un simple copier-coller provenant d'un autre site, et ce sans approfondissement supplémentaire, démontre la simplicité du raisonnement.

    Les chiffres présentés ici pour plus d'éclaircissement montrent bien que Télérama cherche à
    soit désinformer
    soit fait preuve d'un manque flagrant d'approfondissement dans leur travail

    A bon entendeur salut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Axl, votre discernement et votre pragmatisme ont beau être louables, PHCS prouve déjà sa mauvaise foi en concédant son manque d'élément sur la question du prix du billet pour continuer à pointer du doigt les questions de subventions et de thématiques liées à la programmation.

      En gros "ouais on a dit de la merde sur ce coup, mais quand même, on est pas content et y en a marre d’abord."
      Since 2011. Efficacité: 0%.

      Supprimer
    2. @ Axl,
      160€, c'est le prix du pass je crois, pas le prix du billet moyen. Déjà pas mal, faut avoir les moyens.

      @ Kaka,
      Apparemment, ce blog vous agace plus qu'il ne vous fait rire ! Sinon, vous ne réagiriez pas ainsi...en vous mettant au passage en sacrée contradiction : vous reprochez la ligne indéfectible du blog pour tout et n'importe quoi et vous vous répétez invariablement.

      Supprimer
    3. Ce qui est reproché, c'est de chercher à multiplier les angles d'attaque pour chercher à montrer un collectif "sur la brèche", même si les arguments ne tiennent pas la route un seul instant.
      C'est à la fois drôle et agaçant. Comme un plaisir coupable en fait.

      Supprimer
    4. Merci pour les maths. On note que là ne sont pris en compte que le prix forts, alors que le hellfest vend également un certain nombre de pass en promo, et même à moins de 100€ d'une année sur l'autre.
      Je n'ai jamais payé mon billet le prix fort, et en prenant d'avance les pass 2014 (oui on est confiants) on s'en sort à 200€ pour 2, donc loin du 160/personne ou du 75/jour.

      Certes, tout le monde ne peut pas le faire, mais je pense aussi qu'il faudrait refaire un calcul sur le ratios de billet vendus à 100, 125 et 160 (sur les pass) histoire de voir le prix moyen du fest, et non pas le prix le plus cher.

      Mais je suis d'accord avec Kaka : PHCS va encore nous dire qu'on fait du mauvais esprit en soulignant les réductions en pré-ventes, l'absence de subventions qui empêchent de baisser le prix du billet, et qui maintenant dénonce des têtes d'affiche trop chères. Cela étant, il est vrai que cet article sera au moins soutenu par une partie des festivaliers pour un pass moins cher ;-)

      Supprimer
    5. Un peu d'honnêteté svp : les pass 3 jours et les promos sont lmitées en nombre.
      Je rejoins Rémy : puisque témérama diffame et/ou désinforme, il faut vite exiger des excuses publiques !

      Supprimer
    6. @Spartacus : pour 2014 : 2500 pass 3 jours à 109€ vendus sur le fest, ça avoisine les 5/10% des pass déjà. En rajoutant les promos d'octobre/novembre, de Noël, je pense bien que sur les pass 3 jours un quart ne sont pas vendus au prix fort. Ce qui mérite de pondérer légèrement le calcul.

      Télérama ne désinforme pas, Ben Barbaud a admis à plusieurs reprises que le hellfest était l'un des festivals les plus chers de France. On dit juste qu'en valeur absolu c'est certainement le cas, mais quand on rapporte aux scènes ou aux groupes (même en comptant sur 1/3 seulement), il reste dans un rapport qualité prix largement raisonnable (surtout vu les subventions reçues).

      Après il faudrait finalement se réjouir, ce sont les riches et les bourges qui viennent au fest. Ou alors, des jeunes qui démarrent et ne se paient QUE ça comme vacances. Ou envisage de ne prendre que la semaine du fest puisqu'ils ont des partiels/un job d'été/une thèse à écrire....

      Supprimer
  11. Perso, le prix du pass ne me choque pas. Il suit une évolution croissante quasi proportionnelle au nombre d'artistes programmés.
    Certes, plus de 150€, ça représente une somme importante. Mais c'est révélateur d'une réalité: des subventions pas si importantes que ça, vu la taille de l'événement.
    Après, il existe des alternatives, pour ceux qui n'ont pas ou plus les moyens de se payer le Hellfest: le Motocultor à 75€ les 3 jours dans le Morbihan, le Summerbreeze (en Allemagne) à moins de 100€ les 3 jours, etc..

    RépondreSupprimer
  12. J'ai pris en compte le fait qu'on soit un fan de musique, qu'on pause ses reuteuteu pour aller voir la totalité du festival et donc évidemment, on prend sa place en avance ! C'est pourquoi je n'ai pas tenu compte du pass 1 jour. Chaque festival est ainsi représenté en toute neutralité. Mes résultats et conclusions sont donc justes en partant de ce postulat.

    Car effectivement, si on prend un pass 1 jour, on se fait matraquer. Et ce quel que soit le festival. C'est la loi du commerce.

    De plus, payer 160€ pour voir Slayer, Kiss, Alice Cooper, Motorhead ou Immortal dans un même festival ne me choque absolument pas. Combien cela coûterait-il de les voir à l'unité ? Je vous le demande.

    @ détracteurs:
    Prenez votre calculatrice pour être pertinents plutôt que "160€ Omg !! C'est cher ! Honteux".

    Démontrer ses dires par une approche impartiale mathématique est la meilleure façon de faire taire les hypocrites, quel que soit le camp qu'ils défendent. Ou tout du moins, ça permet de montrer leur aveuglement... et de rire de leur bêtise ;)

    PS:
    il y a une année ou j'ai eu mon pass 3 jours en arrivant le jeudi soir alors que le festival commençait quelques heures plus tard. Dire que les promos sont limitées empêchant les gens d'en bénéficier, c'est que vous devait être quelqu'un qui n'anticipe pas grand chose...

    PS 2:
    Comme disait un certain marquis, "le pire enfer pour l'Homme est la bêtise ou la méchanceté de ses semblables".
    Quand je traîne sur ce blog, je ne peux m'empêcher de penser à cette maxime en lisant certains posts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Axl,
      Vos détracteurs n'nt pas écrit honteux, ils se sont contentés de dire que la somme n'était pas petite, plus qu'une nuance...
      Par ailleurs, les pass 3 jours et les promos sont limtés en nbre : environ 10% et à nore humble avis, ce ne sont pas les néophytes qui anticipent ( cf PS 1)!
      Ce festival aux 160 artistes et aux 100 000 billets ( 35 à 40 000 personnes ) garde la palme du festival le plus cher en monnaie sonnante et trébuchante : c'est un fait.
      PS 2 : une "maxime" de la même veine que "l'enfer, c'est les autres" et dont les interprétations sont à plusieurs tranchants, y compris contre leurs auteurs et ceux qui s'en servent, étant homme eux mêmes... mais cela nous éloigne du sujet...
      Cordialement

      Supprimer
    2. Phcs: le coût important du billet vous dérange?

      Supprimer
    3. Ba'al Pe'or10 septembre 2013 à 22:24

      Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. J'aimerais également comprendre concrètement où est le problème concernant le prix du billet et le lien avec votre engagement. D'autant plus que quand on regarde le nombre de groupes ou de scène, on se rend compte qu'on a un ratio plutôt intéressant.

      Nous n'avons droit qu'à un copier-coller d'un autre article. Quelles conclusions en tirez-vous personnellement ?

      Supprimer
    5. @ XGV et Kaka,
      L'article en question dit simplement que le hellfest garde la palme du festival le plus cher. Après, plusieurs pistes peuvent être proposées comme le nombre de scènes et de groupes comme évoqué par plusieurs mais aussi un marketing de niche/pouvoir d'achat de la cible, la nécessité de boucler le budget, la folie des grandeurs...

      Supprimer
    6. PHCS: je ne vous ai pas demandé ce que l'article disait.Je vous ai juste demandé si le coût élevé du billet vous dérangeait.
      Je peux avoir la réponse à ma question?
      Merci.

      Supprimer
    7. @ Kaka,
      Désolés mais là n'est pas le sujet : le sujet est la chèreté du billet / autres festivals et les raisons pour lesquelles il l'est. Dérangés, pas dérangés ? Plutôt "interpellés" comme on dit !

      Supprimer
    8. Les raisons qui expliquent le coût élevé du pass vous dérangent elles donc?

      Je pose la question car je ne vois toujours pas le rapport entre un choix qui relève seulement du marketing... Et votre action basée sur la supposée provocation du festival à votre égard.
      Merci de m'expliquer.

      Supprimer
    9. J'aimerais bien aussi avoir une explication plus claire. Votre point de vue m'intéresse également.

      Supprimer
    10. Supposée provocation ? Ben voyons !

      Supprimer
    11. Supposée provocation ? Ben voyons !

      Supprimer
    12. Si vous n'avez pas de réponse à apporter à ma question, et en substance rien de constructif à apporter, vous pouvez vous abstenir de vos habituels sarcasmes, Paul.

      Supprimer
    13. A la question " pourquoi une entrée en forme de cathédrale", vous avez répondu pourquoi pas, sans plus. Quant aux objets dans les espaces the altar et the temple, vous avez répondu décoration ! En matière de substance...
      "Supposée" provocation un sarcasme ? Vous le prenez visiblement mal mais ce n'est que la réalité des faits !

      Supprimer
    14. Paul: vous voulez vraiment pas sortir du bac à sable? Est on vraiment obligé de rester au raz des pâquerettes, à jouer à "c'est celui qui dit qui y est"?
      1/ je ne vois même pas ce que vient faire cette histoire d'entrée du Hellfest
      2/à propos de cette dernière, vous simplifiez mes propos puisque j'ai également dit qu'il aurait peut être été souhaitable de poser la question de ces choix esthétiques aux 1er intéressés, à savoir l'équipe en charge du graphisme plutôt qu'à s'adonner à des théories fumeuses et paranoïaques.
      3/Peut être pourriez vous répondre enfin à ma question un jour au lieu de louvoyer?
      4/PHCS: peut être pourriez vous également enfin daigner répondre à ma question - qui en l’occurrence vous était adressée - au lieu de passer du temps à valider des commentaires complètement hors sujets?

      Supprimer
    15. Paul:

      1/Je n'arrive pas à retrouver le billet concernant les choix décoratifs du Hellfest (où d'ailleurs le collectif a choisi de ne pas s'y rendre cette année, ce qui n'est pas des plus pratiques pour discuter de détails que l'on n'a pas vu soi même) qui permettrait de vous renvoyer dans les cordes, mais je sais que vous simplifiez grandement mes propos à ce sujet.
      Je vais donc réexpliquer mon point de vue: si vous voulez des réponses sur les choix décoratifs du Hellfest, posez vos questions au staff chargé de la décoration, tout simplement. Ce n'est pas en tirant des plans sur la comète que l'on avance.

      2/Dans l'absolu, se sentir provoqué par des éléments décoratifs qui de toute façon n'ont pas l'occasion d'être vus par vous (à moins de vous rendre sous l'altar ou la temple ou de faire une recherche avancée dans google image), c'est un début de paranoïa ou de masochisme.


      3/Répondre à une question par une autre question, qui plus est hors-sujet est une piètre façon de débattre. Un peu moins de mauvaise volonté serait le bienvenue.
      Avez vous une réponse claire à apporter à ma question "Les raisons qui expliquent le coût élevé du pass vous dérangent elles donc?", oui ou non?

      4/ PHCS: ma précédente réponse rédigée n'a pas été validée. Je m'en étonne. Est ce une façon de ne toujours pas répondre à ma question?

      Les raisons qui expliquent le coût élevé du pass vous dérangent elles donc? Vous sentez vous provoqués par cela?

      Supprimer
    16. PHCS: Merci d'envisager un jour de valider mon droit de réponse à Paul, qui se permet de déformer et simplifier mes propos.
      ça serait le minimum acceptable pour vous qui brandissez aussi haut "touche pas à ma liberté d'expression" et qui m'interdisez, par la non publication de mon commentaire, de m'exprimer.

      Supprimer
    17. @ kaka,
      Quand on s'adresse aux autres avec mépris (Paul), il ne faut pas vous étonner d'être censuré : c'est pourquoi votre commentaire adressé à Paul n'a pas été publié.

      Supprimer
    18. PHCS: parce que vous ne considérez pas que la déformation de propos soit méprisante?
      parce que vous tolérez le hors sujet? le trollage?

      Très bel exemple de deux poids deux mesures.
      Continuez donc à hurler avec les loups entre gens qui pensent la même chose, ça ne fera que vous isoler d'avantage du monde qui vous entoure.

      Supprimer
  13. pour le honteux:
    C'est vrai qu'il n'y a pas écrit honteux, juste des émois sur la valeur brute du prix. Je pose la question de ce que vous pensez du coût à investir dans un festival comme Jazz sous les pommiers par exemple.

    sur le ps1:
    on est d'accord, ce ne sont pas les néophytes qui anticipent. Mais pour la fin du comm', oui le plus cher en valeur brute. Mais 26 € pour une scène, c'est plus que respectable comme prix.

    sur le ps2:
    Tout à fait d'accord, je pense à cette maxime aussi envers moi-même lorsqu'il m'arrive d'être sôt et intégriste comme peuvent l'être certains par égarement. D'ailleurs, cette maxime pourrait se rapprocher de versets provenant du premier épître de Jean que j'apprécie énormément. Parole d'un ancien blackeux qui a pas mal évolué depuis... Fin de la parenthèse.

    Cordialement et bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir à tous,

    Je prends le train en route...

    Le HF,festival le plus cher de France est subventionné. Je me permets juste un petit parrallèle avec un des gros détracteurs il y a 3/4 ans du HF, Mr Philippe de Villiers, qui a lui même créé l'un des plus gros centres d'attraction européen, le Puy du Fou (je suis sûr qu'il y a des metaleux qui y vont) : peut être que Ben Barbaud devrait s'inspirer de son orga, parce que le Puy du Fou ne reçoit aucune subventions. Preuve donc qu'il est tout à fait possible d'organiser une grosse manifestation sans que l'Etat et ses colectivités n'aient à dépenser le moindre sou (d'autant que si le HF, c'est environ 1 million de budget, le puy du Fou, c'est 10 millions)
    Pour la source de ce que j'avance : un reportage passé cet été sur W9, et qui n'a probablement pas échappé à CPHCS, ni aux metaleux).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'association du puy du fou, non seulement ne reçoit aucune subvention mais finance même des projets du conseil général.
      En effet, le reportage ne nous a pas échappé !
      Cordialement

      Supprimer
    2. Ha bon? Merci de me dire quels projets du conseil général de Vendée sont financés par le Puy du Fou, ça m'intéresse au plus haut point... Car il n'y en a aucun.
      Quand on connait les relations plus que gelées entre Bruno retailleau (président du CG) et Philippe de Villiers (créateur du Puy du Fou et ex président du CG, avant... Retailleau), c'est totalement improbable. Le second revendique aujourd'hui son indépendance politique et financière, ce n'est pas pour financer des projets du Département. Je suis Vendéen et très bien placé pour vous répondre puisque je connais relativement bien ces dossiers. Un financement par le Puy du Fou d'un projet du CG ne serait pas passé inaperçu. Bref, vous dites n'importe quoi!!! C'est faux et archi faux.
      Ce genre de vérité non vérifiée, ou hasardeuse, balancée comme ça sans plus de détail, donne raison aux nombreux métalleux qui pointent votre manque de rigueur, à raison. Essayez d'être à la hauteur intellectuelle de vos prétentions. Et soucieux de la vérité plus que de vos convictions intimes. Franchement, ça changera et ça vous redonnera un peu de crédit, si c'est encore possible.

      Supprimer
    3. Erratum : Le Puy du Fou ne finance pas des projets du cg 85 mais des projets sur le territoire de la vendée, avec ou pas le concours du cg : http://www.puydufou.com/histoires-de-ouf/histoire-de-ouf/le-puy-du-fou-donne-de-lespoir/ et http://www.vendee-akamasoa.com/categorie-11804890.html

      Supprimer
  15. Ba'al Pe'or11 septembre 2013 à 12:54

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. @ Kaka :
    "Multiplier les angles d'attaque" est une réaction naturelle propre à toute victime présumée de nuisances.
    Lorsque ces dernières (quelque soit le souci des nuisances) s'aperçoivent que les moyens légaux et légitimes ne suffisent pas, elles s'attaquent aux problèmes de moralité et flirte dangereusement avec la désinformation, la diffamation : "Tiens, tu as vu la serveuse de ce bar qui nous empêche de dormir le vendredi soir ? Elle s'habille sexy ; c'est sûr, elle se prostitue !"
    Bien que chacun aie le droit légitime de dénoncer des nuisances, la diffamation et la désinformation ne doivent pas circuler en retour. Car ceci ne sert personne ; et dans le cas présent, nuit à la cause défendue par PHCS.
    Le prix du festival ? Cela ne mérite même pas d'être débattu. Que je paye mon billet 100, 160 ou 500 €, c'est moi que ça regarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ DéDé,
      Où sont donc cette désinformation et cette diffamation? Moi, je ne la vois pas que la répercussion d'une info sourcée, à savoir télérama. Je n'ai pas lu dans cette source qu'il était question de nuisances ou de procès d'intention envers quelque personne que ce soit.

      Supprimer
    2. C'était une réponse donnée à Kaka qui parlait de l'ensemble de l'action du blog.
      Désinformation, diffamation... On va pas se répéter ; le soutien à l'immonde reportage de M6 ou l'usurpation d'identité du maire de Clisson suffisent comme réponse.
      Ce n'est pas la source d'information que je remet en cause, mais l'utilisation que PHCS en fait. Que ce festival soit le + ou - cher me paraît aussi pertinent que de comparer le prix des écrans plasma.
      Ca ne fait pas avancer votre cause, ça titille le métaleux.
      Rien de +.

      Supprimer
  17. Bon les vacances n’ont rien changé ici :

    -PHCS est « interpellé » parce que le Hellfest est le festival le plus cher de France. Bon, déjà tout le monde le sait, personne ne le nie et on a du mal à voir où est le problème (surtout que cela met en évidence combien le festival est proportionnellement moins subventionné que les autres, mais ce serait mesquin de remarquer cela).

    -Plusieurs personnes mettent en évidence que si on fait la ration prix/nombre de groupe, au final c’est plus que raisonnable (et encore on ne tient pas compte de l’importance et/ou de la rareté des groupes) et que surtout « où est le problème ? ».

    -PHCS ne fait pas attention à ce qui est dit est continue à être « interpellé », fidèle à leur habitude, et on ne comprend toujours pas pourquoi. Bon a leur décharge faut bien avoir l'air actif en attendant les premiers noms sur qui cracher son fiel.

    Sinon le Puy du Fou c’est aussi le parc d’attraction où l’on peut entendre lors des spectacles certaines phrases telle : « Il faut tuer les traîtres et le païens ». Ah le deux poids, deux mesures….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Biniou
      "(surtout que cela met en évidence combien le festival est proportionnellement moins subventionné que les autres, mais ce serait mesquin de remarquer cela).

      "Sinon le Puy du Fou c’est aussi le parc d’attraction où l’on peut entendre lors des spectacles certaines phrases telle : « Il faut tuer les traîtres et le païens »."

      Effectivement, c'est mesquin, mais ça ne change rien au problème : vous pouvez tapper sur le Puy du Fou si ça vous chante, le fait est que le Puy du Fou ne touche aucune subvention publique et est donc 100 % privé... Ce qui n'est pas le cas du HF
      Perso, j'ai toujours souhaité (et je ne suis pas le seul) que le HF soit financé à 100 % par des fonds privés. Si un jour c'est le cas, je fermerai ma gueule... sur ce sujet et ceux annexes, bien entendu.

      Supprimer
    2. Ba'al Pe'or13 septembre 2013 à 12:22

      Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Quel est le rapport entre un Parc d'Attraction et un festival musical ?

      Supprimer
    4. Comparer un parc d'attraction vieux d'avant les 90's et un festival de musique qui a à peine 10 piges alors que dans les deux cas, les tenants et les aboutissants ne sont pas les mêmes, c'est lolilol.
      Le festival ne fabrique pas des spectacles, il achète des spectacles. Il ne peut donc récolter le fruit de la matière 1ère, puisqu'il ne la crée pas. Vous saisissez la nuance?

      Supprimer
    5. Il vaudrait en effet mieux comparer le spectacle du puy du fou avec d'autres spectacles de la même nature. Les rappels de Etienneweb ne sont cependant pas inutiles comme nous pourrions rappeler que le puy du fou, lui, ne provoque aucune polémique.

      Supprimer
    6. Tu m'étonnes, Charles! Ce spectacle équivaut à Disneyland de l'histoire de France. Le seule point de la révolution abordé est la guerre de Vendée, pour rappeler la méchanceté des révolutionnaires à l'égard du bocage.

      Supprimer
    7. Les haricots verts ne provoquent aucune polémique non plus. Par contre, je ne serais pas étonné que certains agriculteurs reçoivent des aides de l'Union Européenne. ;)

      Blague à part, il faut raison garder et comparer ce qui est comparable. Restez dans le domaine des festivals, sinon on pourra commencer à faire des comparaisons avec tout ce qui nous passe par la tête.

      Pourquoi nous parler d'un parc d'attraction pour donner un exemple de structure (pour employer un terme large) qui ne reçoit aucune subvention ? Existe-t-il seulement des parcs d'attraction qui reçoivent des subventions ? Ne vaudrait-il pas mieux chercher des exemples de festivals (de taille équivalente à celle du Hellfest) qui survivent très bien sans recevoir aucun denier de l’État ?

      Je pense qu'évoquer le Puy du Fou dans le contexte de ce blog est hors-sujet.

      Supprimer
    8. @ XGV et Kaka et subséquemment CPHCS

      Je compare le Puy du Fou et le Hellfest non pas à raison de leur contenu (l'un c'est de la musique, l'autre, c'est un parc d'attraction), mais pour des raisons de subventions.
      Déjà, faudrait peut être que vous en saisissiez la nuance, parce que visiblement, c'est pas gagné.
      Alors allons y pour le cours sur les subventions (si je peux me permettre).
      Toute association à caractère culturel, sportif, etc... peut demander des subventions. Certaines associations n'ont pas besoin de justifier d'un quelconque objetctif non lucratif à caractère social pour demander de telles subventions. C'est le cas spécifique des associations cultuelles (les églises), et des festivals de musiques qui obéissent à des régimes qui leurs sont propres. Vous n'avez qu'à tapper sur "google" les mots "subventions" et "associations" et vous saurez comment les obtenir, et il n'y a rien de plus simple.
      Après, la collectivité publique qui délivre la subvention a un pouvoir quasi discrétionnaire, dans la mesure ou on présente un budget prévisionnel comptable à perte (ex : le HF a besoin de 1 million pour organiser sa manifestation, or pour boucler ce budget, il lui faut - disons 100.000 € - il demandera alors une subvention de 100.000 qui lui sera accordé - ou pas) ---> avec entre autres MES impôts (parce que je suis de la région). Concrètement : le HF peut fort bien se passer de cette subvention, d'autant :
      1° que ça se noît complètement dans le budget comptable (je l'ai lu, et clairement, ce ne sera pas parce qu'on lui refusera une subvention qu'il fermera ses portes),
      2° il a suffisament de notoriété aujourd'hui pour boucler son budget autrement qu'avec des subventions (partenaires privés - et pourquoi pas la petite quête "à vot bon coeur" à la sortie du HF, et je parie que les 100.000 €, on les trouve)

      Pour en revenir au Puy du Fou, l'association peut très bien demander des subventions, comme organisatrice de spéctacle à but culturel et non lucratif... C'est d'ailleurs un peu ce que prétend l'orga du Puy du Fou d'ailleurs (d'être non lucratif). Et pourtant, ils s'en passent... Pourquoi ? Parce qu'ils n'en ont pas besoin...

      Enfin, c'est facile de présenter un budget comptable prévisionnel à perte... Et c'est encore plus facile quand le budget est gros.
      Ex : au HF 2012 : 120.000 personnes sur le site. Petite ligne dans le bilan comptable pour préciser que 2012 est une année exceptionnelle, et que le bénéfice qui en est tiré ne pourra pas forcément se renouveler tous les ans (ce qui est parfaitement vrai). On va alors estimer que compte tenu de divers facteurs économiques (dont personne ne peut rien dire, puisque les billets ne sont toujours pas mis en vente), 2013 tablera sur 80.000 personnes, ce qui vous creuse comme par magie, un manque à gagner de 100.000,00 €, qu'on demandera en subvention...
      Clairement, ce dispositif de subvention, toutes les associations (quasiment) en bénéficient, et ne me choque absolument pas... Par contre, ce qui me choque, c'est qu'on puisse obtenir des subventions alors qu'on n'en a pas besoin. C'est le cas (pour moi) du HF qui en obtient, et ce n'est pas le cas du Puy du Fou, qui n'en demande pas (alors qu'il pourrait)... parce qu'il il n'en a pas besoin.

      Alors ??? Lolilol, n'est ce pas ?

      PS : @ Kaka et XGV. Tout ça devient fatiguant. Que vous ne soyez pas d'accord avec le CPHCS et moi-même est une chose, une autre est de vous justifier continuellement là ou il n'y a pas besoin. En fait, je crois que vous ne cherchez même plus à comprendre quoique ce soit. Vous êtes bloqué sur le curseur "on" de votre musique, et vous ne savez plus comment l'éteindre, en réalité... En fait même, vous ne le voulez même plus.

      Supprimer
    9. Étienne: toutes vos circonvolutions ne changent rien au fait que vous comparez des structures dont les tenants et les aboutissants ne sont juste tout simplement pas les mêmes.
      Que le puy du fou choisisse de ne pas recevoir de subventions en plus de réussir, tant mieux pour eux. Mais la comparaison est juste impossible, en plus d'etre hs d'ailleurs.
      Si le HF avait fondé une école pour former les futurs artistes à se produire et avait à disposition des milliers de bénévoles locaux capables de monter sur scène pour tenir des sets de 45 minutes, on aurait py comparer. Sauf que les festivals musicaux marchent pas de cette façon.

      Supprimer
    10. Cette argumentation, il fallait la faire bien plus tôt, vous auriez été plus clair tout de suite. ;)

      Maintenant, quid des autres festivals ? Admettons que le Hellfest reçoivent des subventions dont il n'a pas besoin (ce qui n'est pas clair pour moi, puisque je n'ai pas tous les chiffres sous les yeux). Un festival comme les Eurockéennes, est subventionnée à 10% (http://franche-comte.france3.fr/2013/07/08/lheure-du-bilan-pour-les-eurockeennes-2013-284075.html), en ont-elles besoin aussi ?

      Parce que si cette pratique est répandue, il devient injuste de ne s'attaquer qu'au Hellfest.

      Mais au final, il nous sera difficile d'en débattre si l'organisation ne vient pas nous expliquer pourquoi elle demande ces subventions.

      PS : j'avoue ne pas comprendre ce que vous sous-entendez par votre PS.

      PS2 : j'espère que vous nous ferez bientôt part d'un autre de vos billets. ;)

      Supprimer
    11. @PHCS: "le puy du fou, lui, ne provoque aucune polémique"
      Comme on peut rappeler que le Hellfest ne provoque aucun meurtres de chrétiens.
      A ce sujet : quelle différence entre "Il faut tuer les traitres et les païens" du Puy et le "Kill the Christians" de Deicide?

      @etienneweb, curieusement je tombe assez d'accord avec vous sur votre dernier point. Le dispositif des subventions ne me choque pas (je rajouterais même qu'il ne me choque pas, y compris face à un contenu tel que celui du Hellfest). En revanche obtenir des subventions lorsqu'on en a pas besoin, cela revient en effet à abuser du système, et d'un point de vue éthique c'est assez curieux de réclamer ce dont on a pas besoin tout en considérant que l'état nous doit tout. Et ceci ne s'applique pas que pour le Hellfest d'ailleurs...
      Mais en même temps si le Hellfest ne réclamait pas de subventions, le festival n'en serait que plus cher pour les festivaliers, et c'est déjà le festival le plus cher de France...

      Supprimer
    12. Bonjour,

      Je trouve le propos intéressant car en commençant par dire "je ne compare pas..." on assiste à une vaste comparaison.
      J'ai moi-même le plaisir d'être investie dans plusieurs associations. Alors, sans parler de subvention, il faut savoir qu'il est beaucoup plus complexe d'anticiper les retombées d'un événement ponctuel, que de parvenir à équilibrer un budget sur une année avec des activités régulières.

      Alors, le fait que le hellfest soit payés avec VOS impôts (en capitales pour bien montrer que j'ai compris), franchement, je pensais qu'on avait dépassé cet argument. MES impôts (hey, des capitales !) payent dans ma ville l'entretien d'un stade qui nuit à mon cadre de vie en créant embouteillages et nuisances sonores plusieurs fois par an. Je suis sûre que les riverains des stades seront d'accord avec moi pour dire que le supporter moyen de foot/rugby n'est pas finaud, surtout en sortie de match. Bon, mais voilà, c'est pas parce que moi ça me débecte (l'ensemble : paye des joueurs, bruits, incivilités, bagarres et violences...) que je peux dire aux gens que ce n'est pas bien. Donc en somme : argument caduque.

      Pour moi, la question n'est pas de savoir si le Hellfest peut se passer ou non d'une subvention, c'est une question de principe. Le Hellfest est emmené par une association qui a le droit de demander le soutien de l'état, à la hauteur de ce qu'il veut. Même 1000€ symboliques pour rester partenaire d'une culture populaire.
      Bien sûr que quand on se voit refuser des subventions on fait autrement, l'équipe dirigeante n'est pas plus bête qu'une autre.

      Quant aux 100 000€ que vous proposez de quêter à la sortie du fest (on peut imaginer aussi sur ulule ou autre), il leur suffirait de les répercuté sur le prix du billet, donc augmenter encore, ce qui "interpellerait" certainement davantage.

      En ce qui me concerne, comme je l'ai exprimé dans d'autres circonstances : la manière dont je dépense mon argent ne regarde que moi. La manière dont l'état redistribue les impôts ne vous concerne pas davantage, sinon chacun va y aller de son laïus et la cacophonie va être infernale. Si on montait un collectif contre l'entretien des églises ou la présence d'aumôneries dans les écoles, nous n'en serions pas moins légitimes mais certainement guère plus intelligents.

      Supprimer
    13. @ EtienneWeb :

      Puisque ici on aime bien user des citations ad nauseam, je vais rappeler ce que PHCS avait répondu lorsque il y a maintenant quelque temps j’avais demandé si l’arrêt des subventions feraient cesser leur grogne : « Ce serait un début ».

      « Un début », cela veut bien dire que normalement il devrait y avoir une autre étape après, non ? Et maintenant ce serait devenu une finalité ? Alors certes ici on aime bien s’en prendre a tout et n’importe quoi, rarement avec une réelle argumentation à la clé, donc il est vraiment malaisé d’extraire une quelconque ligne directrice du collectif, tant celle-ci semble varier au gré du vent.

      Mais vous pensez vraiment réussir à nous faire croire que le nœud du problème c’est simplement les subventions ? Si le fest devient 100% indépendant (chose déjà difficile à définir), toutes ces plaintes vis-à-vis de gens qui osent affirmer des idées qui vont à l’encontre de celles, tellement supérieures qu’elles devraient prédominer partout et pour tous, partagées par le collectif vont cesser ? Que ces braves hommes et femmes, persuadés qu’un gigantesque complot satanistico-feministo-occulto-maçonnique essaye de détruire l’église catholique, seul Vrai Rempart de Lumière dans ce monde (cf. l’article « Abrutir ») vont d’un coup laisser les autres vivrent et agir de la façon dont ils le souhaitent ?

      Il est surtout temps d’arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Non, les subventions ne sont pas le vrai problème. Ce n’est rien d’autre qu’un levier –un banal outil de communciation- parce que en temps de crise, l’argument populiste « Ouhlala, regardez donc ce que l’on fait de nos impôts c’est intolérable ma bonne dame», c’est ce qui marche le mieux.

      Le collectif ne fait rien d’autre qu’avancer masqué, se drapant joyeusement dans l’hypocrisie et le mensonge pour arriver à ses fins. Pas mal venant de personnes soit disant moralement supérieures.

      Supprimer
    14. @ Nicolas Rousseau,
      Une différence qui n'aurait pas du vous échapper : la citation du Puy est extraite d'un spectacle relatant une histoire qui remonte à plusieurs siècles et celle de déicide est d'aujourd'hui.
      @ Miss Niet,
      Vous faîtes du versement des subventions un principe, nous pas. On gagnerait certainement à conditionner celles-ci à un certain nombre de comportement et attitudes disons pour faire simple de simple savoir vivre et de respect d'autrui.

      Supprimer
    15. @PHCS,
      désolé, mais qui vous dit que celle de Deicide s'applique aujourd'hui? Et je vous fais remarquer que bon nombre de groupes de black metal que vous épinglez font partie de la mouvance pagan et que leur paroles se placent dans un contexte historique aussi précis que la citation du Puy. Vous remarquerez également que la plupart de ces groupes viennent de pays dont les traditions et l'histoire pré-chrétiennes conservent une grande importance dans la culture nationale.

      Supprimer
    16. Si vous ne faites pas du versement de subventions un principe, PHCS, alors pourquoi dépenser en vain autant d'énergie virtuelle à l'encontre d'un des festivals de ce calibre les moins bien subventionnés plutôt que de faire la chasse au gaspi chez les festoches les plus subventionnés tels que les vieilles charrues, francofolies, solidays et autres eurockeennes?
      Vous en êtes réduits à broder sur le prix du billet. En quoi vous sentez vous provoqué là dessus?

      Supprimer
    17. @ XGV,

      Vous avez raison, le problème que j'ai évoqué n'est pas spécifique au HF. En fait, c'est un problème de réglementation des subventions qui - de mon point de vue de juriste - n'est pas suffisamment encadré (point de vue hors polémique HF, qu'on soit bien clair). En outre, je le sais assez bien pour en demander moi-même dans le cadre de certaines activités associatives auxquelles je participe. Néanmoins, je salue quand même le désintéressement du Puy du Fou à ne pas en demander. Sûr que si le HF faisait pareil, je saluerai à égalité ce désintéressement. Je précise au passage que le HF est un des festivals de musique les moins subventionnés de France (quand on regarde son chiffre d'affaire)==> preuve qu'il pourrait s'en passer ??? (du moins c'est ce que je pense).
      Pour mon prochain billet, il est en cours de rédaction, mais il faut que je planche encore quelques semaines.

      Finalement, je retire ce que je vous ai dit, vous êtes tout à fait capable d'entendre autre chose que votre musique. Merci d'être aussi cool ! ;)

      @ Nicolas Rousseau
      "En revanche obtenir des subventions lorsqu'on en a pas besoin, cela revient en effet à abuser du système" Et malheureusement, pour étayer ce propos, l'Etat se fait bien souvent berner (et je ne vise pas forcément le HF). On est bien d'accord.

      @ Biniou
      "Mais vous pensez vraiment réussir à nous faire croire que le nœud du problème c’est simplement les subventions ?"
      C'est UN problème, peut être, mais ce n'est pas le noeud. En outre, si on devait considérer que c'était le noeud du problème, on ferait invariablement fausse route, parce qu'en réalité, le problème est hors HF. Le problème, c'est la réglementation sur les subventions qui est, de mon avis de juriste, mal encadrée.

      @ Miss Niet
      Même réponse qu'à Biniou, Nicols Rousseau et XGV

      Supprimer
    18. @etienne : merci pour cette précision, là je pense que l'on tombe d'accord. Le système de distribution des financements permet d'abuser, très certainement.
      Les assos dans lesquelles je suis engagées font des événements ponctuels (destinés aux étudiants) et nous ne tombons jamais juste sur les prévisions même d'une année sur l'autre. Difficile donc de ne pas présenter un bilan avec parfois un "trou" pour X ou Y raison. D'où le fait que je dise qu'il me semble plus difficile de gérer un événement très ponctuel qui peut être perturbé par bon nombre de facteurs aléatoires (comme le temps, s'il pleut moins de pass 1J par exemple !). D'où parfois la demande de subvention pour combler le déficit (certes à une échelle moindre en comparaison).

      @PHCS : je vous cite "On gagnerait certainement à conditionner celles-ci à un certain nombre de comportement et attitudes disons pour faire simple de simple savoir vivre et de respect d'autrui." => Donc on est ok, vous me suivez dans mon mouvement anti-stade pour les grandes villes de France ? ;-) (et aussi anti-cloches qui me privent de ma grasse mat du dimanche l'été ?)

      Supprimer
    19. @ Kaka,
      On s'intéresse au hellfest parce qu'il nous concerne directement géographiquement, cuturellement, politiquement : on a déjà répondu des quantités de fois en ce sens et c'est pas plus compliqué que cela.

      Supprimer
    20. PHCS: mais que vient donc faire le détail qu'est le prix du billet dans votre ENGAGEMENT (vous savez, le pourquoi de votre action, de votre collectif)?

      Vous souhaitez vraiment tout passer au crible, façon "on a testé pour vous"?
      Commencez déjà par aller vraiment au Hellfest cette fois ci.

      Supprimer
    21. @ Kaka,
      On a rien de plus à ajouter à notre dernier commentaire.
      @ Miss Niett,
      Les cloches qui sonnent et vous réveillent ? C'est vrai que ce sont des agressions insupportables et à tel point que de nombreuses villes dont l'église est menacée de destruction se mobilisent pour les garder ! Le pire, c'est que ces décisions sont prises par référendum populaire, y compris à l'initiative de maires non chrétiens qui ont vont un peu plus loin que le "moi je".
      Cordialement

      Supprimer
    22. PHCS: merci de confirmer, par votre acharnement à ne pas répondre à mes questions, la mauvaise fois et l'absurdité de votre "combat".

      Supprimer
    23. "C'est vrai que ce sont des agressions insupportables " : Ben c'est tous les jours, le week end, le soir, et pour les riverains ça s'appelle des nuisances.
      4 jours de festivals par AN vs au moins 52 dimanches sur l'année, je crois qu'en terme de durée on est certainement moins bien lottis sur ce sujet ! (Référence au collectif de riverains qui se plaint du bruit, et clin d'oeil à la fillette tombée de son lit à cause du Hellfest !)

      On demande pas la destruction de l'église hein, moi je demande juste de mettre les cloches en veilleuse le matin. Ou de se limiter à 4 dimanches par an, compromis raisonnables ;-) puis éventuellement les mariages et les enterrements, on n'est pas des bêtes !

      Les églises sont quand même pour certaines des édifices anciens et des chef d'oeuvres architecturaux qu'il faut préserver, ça fait partie de notre histoire. N'empêche que c'est bruyant. (Et je parle pas de papy qui sort du parking dans sa voiture briquée en manquant de renverser des piétons qu'il ne voit plus depuis belle lurette).

      On peut choisir de vivre dans l'acceptation des nuisances ponctuelles de ses voisins ou pousser le ridicule à son comble en attaquant sous tous les angles possibles. Jusqu'à présent on a eu droit à :
      - c'est bruyant (argument incontestable mais démonté par des policiers et juristes ou tourné en dérision comme moi et mes cloches !)
      - c'est sale (pas plus que le métro/rer, et vous, vous pouvez prendre des douches)
      - c'est cher (c'est pas vous qui payez, et en fait ça vous "interpelle". On avait vu le prix des billets, merci !)
      - c'est payé par nos impôts (là encore, on paye TOUS des impôts pour des choses qu'on ne cautionne pas. Ou vous consolez en pensant que votre argent va plutôt financer une crèche ou une école et pas le hellfest)
      - c'est anti-chrétiens/catho : là c'est éventuellement le seul point sur lequel vous pourriez parfois tomber juste, concernant certains groupes. Mais encore, votre inquiétude sur ce fait n'est pour l'instant traduit par aucun acte de violence ou vandalisme, et les derniers faits remontent à quelques années (ou ai-je raté les dernières profanations en date ?).

      Donc au final, vous vous battez actuellement pourquoi et contre quoi ?

      Supprimer
    24. C'est bien connu : lorsque les cloches sonnent, c'est un signe de ralliement pour se moquer, insulter, provoquer, inciter à la haine !

      Supprimer
    25. Spartacus: comment se fait il que votre capacité à troller de manière répétitive puisse bénéficier des largesses de PHCS, là où des commentaires qui invitent au débat par le questionnement et un discours un minimum construit (j'entend par là, un truc qui va au delà du sarcasme ou de l'ironie ne se limitant pas à deux phrases bornées d'un "ben voyons" et points d'exclamation qui ne servent à rien) sont tout simplement ignorés, voire censurés en coulisse?

      Ah oui, je sais: le manque d'objectivité et le parti pris.

      Supprimer
    26. Parti pris ? C'est l'hôpital qui se moque de la charité ! Commencez donc par répondre aux questions qui vous ont été posées et largement plus fondamentales. Il nous semble par ailleurs que nous vous donnons largement la parole.
      Cordialement

      Supprimer
  18. En même temps, on a déjà vu PHCS associer les propos d'un homme politique étant contre la religion avec le Hellfest, alors on sait déjà que le ridicule ne les arrête pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vérité cher ami, c'est que curieusement l'esprit du bm rejoint celui de Peillon.

      Supprimer
    2. On peut utilement taper sur google " peillon anti catho ? " : le résultat est édifiant.

      Supprimer
    3. Et quoi, vous pensez que Peillon est chanteur d'un groupe de BM secret? xD


      PS: à la base je répondais à la discussion concernant le Puy du Fou, et la comparaison foireuse avec le Hellfest.
      Bientôt, un nouveau débat: faut-il mieux acheter des haricots en boîte, ou une Renault Twingo? A vos claviers!

      Supprimer
    4. Rémy, on peut aussi taper sur Google "prêtres pédophiles" et constater également un bien édifiant résultat.

      Mais je doute que les questions de moteurs de recherche aient un véritable lien avec le coût des billets de festivals en France. Me trompe je?

      Supprimer
    5. @Spartacus : "La vérité cher ami, c'est que curieusement l'esprit du bm rejoint celui de Peillon."

      En vérité, l'individualisme, l'autarcisme misanthrope et le rejet des dogmes inhérents au black metal sont radicalement opposés à l'universalisme (maçonnique?) de la doctrine dogmatique d'un Peillon.

      Supprimer
    6. Désolée je dois répondre.

      Je pense qu'ici les gens ne sont pas suffisamment fermés d'esprit pour que je me permette une petite comparaison avec l'évolution.

      Chers Spartacus et Rémy : prenons une coccinelle et un pigeon. Vous serez d'accord pour dire que les 2 ont la capacité de voler. Pourtant, ces 2 êtres n'ont absolument pas la même origine. Néanmoins ils ont acquis des ailes. C'est ce que l'on appelle une convergence (évolutive).

      M. Peillon a parfaitement pu bâtir ses opinions sans jamais assister ni même écouter de BM. Ce n'est pas parce que vous y trouvez des similitudes (= convergences) qu'il vous est permis de fourrer les 2 dans le même sac.
      Vous savez, des tas de gens aboutissent aux mêmes conclusions/comportements pour des raisons bien distinctes.

      Supprimer
    7. @ Nicolas Rousseau et Miss Niet,
      J'évoquais ici le discours anti religieux de Peillon et plus spécifiquement encore anti chrétien et plus encore anti catholique au nom de la lutte contre le "déterminisme liberticide". Une thématique bien présente dans le bm.
      La différence avec le bm, c'est que Peillon milite pour l'instauration d'une religion laïque soit disant neutre et effectivement issue de l'esprit de la maçonnerie.

      Supprimer
    8. Ai-je insulté Spartacus? Il me semble que non, au contraire. Pouvez-vous publiez mon commentaire, s'il vous plait?

      Supprimer
    9. @ Nicolas Rouseau,
      Nous n'avons pas de commentaire de votre part en modération. Pas de procès d'intention svp.
      Cordialement

      Supprimer
  19. Peut-être serez-vous intéressés d'apprendre que les premiers groupes de 2014 viennent d'être annoncés sur le site du Hellfest ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ XGV,
      Vous imaginez bien que l'on se tient au courant : chaque chose en son temps.
      Cordialement

      Supprimer