4 juillet 2012

Message reçu avec la pétition

Bonjour,

Je découvre votre site après avoir lu le compte rendu du helffest 2012 sur radiometal.

Sans surprise je note une population alcoolisée à 85 % ainsi que des problèmes d'hygiènes épouvantables, de nombreux vols dans les toiles de tentes et de la vente de drogue.
( NDLR : nous y reviendrons, les témoignages en ce sens étant nombreux et le bilan radio metal étant quelque peu disert ).

Je ne vous mentirais pas, jusqu'à peu je pensais aimer le métal.

Cela veut dire quoi ? à la base, j'aime le rock et le gros son notamment la guitare électrique. Ado je suis tombé dans ACDC, Trust, Scorpions, j'aimais aussi Johnny à son époque rock..., il m'est également arrivé d'écouter de la musique punk comme les sex pistols, les béruriers noirs, oberkampf etc... (Mais j'aime bien d'autres styles musicaux très éloignés...).

Je vous rassure, je bois très peu d'alcool, je n'ai jamais touché aucunes drogues de ma vie, je suis même non fumeur.

J'achète régulièrement le magazine Rockhard car il y a un cd et j'y découvre régulièrement une chanson qui me plais vraiment, musique péchu mais mélodique et correctement chanté (ex : Accept - Stalingrad).

On y parle certes de la mort, mais Stalingrad n'est t-il pas un moment fort dans l'histoire humaine qui brille par sa sauvagerie et sa bêtise tous camps confondus, et j'ose dire témoin de l'abandon des hommes pas Dieu. Par contr j'accepte volontiers que l'on n'aime ni le style ni le propos de cette chanson.

Par ailleurs, je ne comprend ni n'accepte le monde dans lequel nous vivons, la bêtise et la cupidité humaine pour faire court car il y aurait tellement à en dire.

La musique métal me convient dans 80 % des cas et le chant métal dans ...1 ou 2 %, donc au final j'aime très peu de choses mais je ne les renient pas du tout , ni n'en ai honte. Les 98 % de chansons que je n'aime pas sont tous simplement ceux qui hurlent, soit parce qu'il ne savent pas chanter, soit parce qu'ils hurlent un haine au final pour moi inaudible.

Comme vous, je suis profondément attéré par certains groupes comme "All pigs must die" et c'est la ou je veux en venir : je connais le principe de la liberté d'expression, mais faudra t-il un jour qu'il trouve ses limites.

Si je pense qu'on peux accepter les critiques adresser à une religion et plus encore aux nombreuses interprétations plus ou moins fumeuses des textes religieux auxquels, toutes confessions confondues, on fait dire tout et son contraire et souvent n'importe quoi, une certaines retenues devraient à mon sens être observée. Tous comme les appels à la violence, au viol, à la haine raciale ou religieuse, au négationisme sont intolérables et insupportables.

Je ne suis pas pour la censure, mais ça me fait un peu mal au sein de voir de l'argent public finançant des "actions" antichrétienne d'un côté et de constater le financement de l'Islam par le biais de la viande hallal de l'autre .... On marche un peu sur la tête.

Donc, au final, grâce à vous, je ne dirais plus que j'aime le métal, mais simplement le rock, car je ne voudrais ni de près ni de loin être associé à la plupart de ces groupes.

Salutations et courage pour votre combat.

Michel (oui je sais, comme le prince de la milice céleste)

83 commentaires:

  1. Alors petite réponse enfin si je suis publié...

    1) L'alcool : c'est un phénomène présent sur tous les festivals il suffit d'aller faire un tour aux vieilles charrues, eurokéennes, rock en seine etc
    2) L'hygiène : même remarque qu'au dessus allez donc faire un tour sur un festival belge par ex...
    3) Les vols : les incivilités restent marginales mais ont été un souci cette année, chose notée par les organisateurs et tous les médias métal...
    4) Sur les propos tenus, vous avez accès à la justice pour demander l'interdiction de ces groupes
    5) Sur les subventions, vous avez accès également à la justice pour contester ces décisions. De plus comme il a été démontré (malheureusement censuré par les responsables du blog...) le niveau de subvention est extrêmement bas en rapport à l'évènement si on étudie les chiffres honnêtement...D'ailleurs j'attends toujours un message de correction sur la fréquentation du festival cette année...
    6) Vous n'aimez et vous ne comprenez pas le Metal.

    RépondreSupprimer
  2. Ce que cette personne oublie de dire, c'est qu'il n'y a pas plus de drogues et d'alcool que dans un festival généraliste (ce sont EXACTEMENT les mêmes problèmes qui s'y retrouvent et parfois en pire vu la fréquentation autrement plus importante que le hellfest). Et sur le long terme, il n'y a pas de comparaison entre les festivals de la fin des années 60 et ceux d'aujourd'hui au niveau de l'organisation et des conditions d'hygiène. Cette personne parlait de ce festival comme si c'était Altamont en 1969, avec deux personnes écrasées par un conducteur sous LSD, un noyé dans un canal d'irrigation, et une personne poignardée par des Hell's angels, chargés de la sécurité (ou selon des rumeurs de veiller à ce que personne ne touche au matériel sono) qui ont eu en guise de rémunération l'équivalant de 500$ en bière (alors que des bénévoles et des policiers à la retraite étaient aussi embauchés.) Les motards chargés de la sécurité ont aussi osé frapper sur scène le chanteur de Jefferson Airplane. Je doute que les agents de la sécurité auraient fait ça à un artiste au Hellfest. Mais Altamont a signé la fin de "l'été de l'amour" avec tout le déchaînement de violence provoqué par des bikers éméchés mais aussi armés de queues de billard et de battes de base ball surout soucieux du fait qu'on ne touche pas à leurs harley et triumph. Woodstock était aussi très mal organisé: le résultat était qu'on trouvait plus de psychotropes que de denrées de première nécessité. Je ne vous parlerais pas de l'hygiène: personne n'était là pour ramasser les déchets alors qu'aujourd'hui on essaye de limiter les décharges sauvages dans les festivals.

    Et Je dois dire qu'il y a le Wacken au nord de l'Allemagne, bien plus grand, le download au Royaume-Uni, le Graspop en Belgique, et quand la France a enfin son festival, il faut que l'on vienne nous chercher des poux dans la tête. Je parie que si c'était un festival au format pop rock bon teint avec pour la musique "extrême" des groupes de "hard fm" genre Bon Jovi, vous n'auriez surtout pas soulevé les problèmes d'hygiène et d'organisation.

    Le tempérament des festivaliers peut aussi changer selon les éditions. Dans un festival plus petit, j'ai pu voir à une édition une beuverie en règle avec des gens ivres-morts puis à la suivante, des gens bien plus sages!

    Et la personne qui témoigne n'aime pas vraiment le metal mais seulement le rock, je vois surtout que vous cherchez des témoignages comme des points d'appui pour dénigrer le metal.

    RépondreSupprimer
  3. "population alcoolisée à 85%"

    Donc ce chiffre est un fait quantifiable et quantifiée.

    ...

    Sans rire, dès le départ "l'analyse" part mal.

    Ces 85% sortent de nulle part... ah si, c'est issu d'un commentaire à la suite du report de radio métal (chiffre qui n'engage que son auteur, et sorti plus pour la blague qu'autre chose). C'est donc du gros n'importe quoi. Et certains prennent ça pour argent comptant, la pauvreté intellectuelle à son meilleur....



    Et ensuite, on revient toujours aux mêmes raccourcis foireux et bien orientés "catholicisme vs islam", c'est pathétique.

    On attends donc avec impatience (ou pas) vos fines analyses sur les "à côtés" du festival en ce qui concerne la drogue/les vols/l'alcool/[rajouter n'importe quel grief racoleur], je sens que ça va être particulièrement croustillant de connerie humaine, car maintenant, on le sait, votre pseudo argumentaire sur "l'argent public" n'est que l'arbre qui cache la forêt (la forêt étant une lutte même contre le festival dans son ensemble).

    RépondreSupprimer
  4. Je ne retiendrais que ce passage qui résume tout : "mais ça me fait un peu mal au sein de voir de l'argent public finançant des "actions" antichrétienne"

    Toujours ce raccourci qui coupe d'emblée toute possibilité de discussion. C'est ça l'objectif du Hellfest? Réaliser des actions antichrétiennes? Ou plutôt réaliser un festival de musique, important ça le terme musique, extrêmes comportant certains, une minorité, groupes se montrant plus ou moins véhéments avec la religion mais avec en contrepartie une qualité musicale reconnue par les amateurs.

    Car apportons une nuance entre anti-chrétien, avec donc une réelle notion d'attaque du christiannisme, et ce qui est "a-chrétien", c'est à dire qui ne répond pas aux enseignements de la Bible mais qui ne s'y attaque pas pour autant. Et c'est réellement l'a-christiannisme qui domine au Hellfest, pas l'anti-christiannsime.

    Après c'est sûr, si on reste dans une logique "Si vous n'êtes pas avec nous, vous êtes contre nous", ça va être compliqué de s'expliquer.

    RépondreSupprimer
  5. Crédibilité = comme tous les autres pseudo-témoignage invérifiables.

    A quand une publication sur ce blog des MILLIERS de témoignage POSITIF sur le Hellfest?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas obligés d'entendre les critiques et c'est votre droit. Quant aux milliers de témoignages positifs, il ne nous a pas semblé, à la lecture des forums, qu'ils étaient justement des milliers à louer les conditions d'hygiène, de camping...

      Supprimer
    2. "Vous n'êtes pas obligés d'entendre les critiques et c'est votre droit."
      Je les entends quant elles sont constructive et servent à quelque chose.
      A votre contraire qui ne fait que voir la partie de chose qui vous intéresse et à censurer le reste....

      Bon! C'est quant que vous nous parlez des messes noires et des sacrifices de bébés pendant le Hellfest?
      Ah non, trop occupé à disserter sur la gadoue et les chiottes bouchés....

      Supprimer
    3. En quoi les conditions de camping, identiques, voire meilleurss que dans les autres festivals, ont-elles un rapport avec votre opinion sur le Metal ?

      Ahhhh, oui, mais c'est vrai ! Le Metal est maléfique : la preuve, ils manquent d'hygiène sur leur camping !! CQFD, bien entendu...

      Supprimer
    4. @ John Arktor,
      Et le rapport avec le hellfest, vous le voyez ?
      Vous pouvez nous décrire, rien qu'un peu, le camping en question et les sanitaires ? Vous avez lu le post de etienneweb plus bas ? Nous y étions nous aussi au hellfest figurez-vous et nous confirmons : les conditions d'hygiène sont déplorables liées à une insuffisance criante de "logistique".

      Supprimer
    5. Et alors ? Le rapport avec le satanisme et les groupes antichretiens? Il est où?
      Les défauts que vous pointez sont réels. mais quel rapport avec votre combat religieux contre le black metal ?

      Et merci de répondre, pas par une question.

      Supprimer
    6. Vous êtes décidemment incapable de la moindre analyse en poursuivant en plus vos posts haineux : inutile désormais de nous poster quoique ce soit.

      Supprimer
    7. Ce n'est pas une réponse "haineuse", c'est juste des questions (bien que vous semblez bien détester quant on vous pose des questions...), alors, s'il vous plait, ne m'acusser pas une nouvelle fois de malice.
      Merci.
      Alors:
      Moi aussi je ne comprend toujours pas les rapport avec ce problème d’hygiène et avec le Hellfest? Votre blog et votre nom de blogueur est "Provocs Hellfest ça suffit", j'ai donc légitimement le droit de me demander le rapport! Ou alors expliquez moi mon erreur.
      Autre chose: si ce problème d'hygiène est si terrible que ça, comment peut-il être résolu alors que vous voulez à tout pris faire interdire les aides publiques et faire fuir les sponsors ?

      Supprimer
    8. Propos haineux : Notre post s'adessait à John.
      Le nom comlet " collectif pour un festival respectueux de tous". Il nous semble que les conditions d'accueil des festivaliers et la prise en compte des désagréments des riverains fassent partie de ce respect.
      Une façon de règler le problème de l'hygiène : limiter le nombre de groupes à gros cachet ? Augmenter les tarifs ? Un mix des 2 sans doute.

      Supprimer
    9. Votre réponse s'adressait à John en effet MAIS ou sont donc mes autres messages non-haineux mais censurés et ou vous m'accusez de malice?

      "collectif pour un festival respectueux de tous".
      Sauf pour tout ceux dont vous voulez faire INTERDIRE une partie de leur culture.
      Tous les articles ANTI, toutes censures sans raisons, toutes les accusations,...
      Quel respect... Oui...

      J'adore votre argumentation...
      Vous rapportez toujours tout à l'argent...
      Les pauvres comme moi vous remercie de vouloir tout faire pour qu'ils ne puissent plus accéder à leur culture à cause d'une chose pathétique comme l'argent.
      Merci.
      Quelle générosité.
      Quel respect.

      Supprimer
    10. Culture, contre-culture, les avis divergent sur ce point et nombreux sont ceux qui penchent plutôt sur la seconde proposition plus en phase avec l'esprit du metal nous semble t-il.
      L'argent : vous pensez vraiment qu'il faut être "pauvre" pour assister au hellfest ?
      En voyant nombre de metalleux débouler au leclerc pour emplir leur caddys, la société de consommation a encore de beaux jours...
      Ne le prenez surtout pas mal et si ce blog vous insupporte à ce point, arrêtez de vous faire du mal...ignorez-nous !

      Supprimer
    11. "L'argent : vous pensez vraiment qu'il faut être "pauvre" pour assister au hellfest ?"

      Des bars proposent des petits groupes à des P.A.F raisonnables tout comme des friches ou de petites salles de concert, mais elles sont souvent fermées à causes de prétextes (ou parfois de raisons) de tranquillité publique comme celles invoquées dans le dernier article publié (sur les nuisances sonores) et ce malgré l'absence de murs d'amplis marshall que peuvent se payer les plus grands groupes invités au hellfest.

      "Ne le prenez surtout pas mal et si ce blog vous insupporte à ce point, arrêtez de vous faire du mal...ignorez-nous !"

      Vu que vous blacklistez les groupes que vous n'aimez pas, ça va être dur...

      Et vous pourriez faire de même avec les groupes qui vous insupportent.

      Supprimer
  6. @ commentateurs,
    Bref, comme disait Coluche non sans humour, " circulez, y'a rien à voir ! " surtout, surtout pas de vague, pas de critique..."

    @ Maynard,
    Comme l'alcool et la drogue sont présents sur tous les festivals rock, pas de quoi fouetter un chat donc ! D'un côté des campagnes de lutte contre l'alcoolisme et la dépendance aux drogues en faisant appel à l'argent public, de l'autre la vente d'alcool sans contrôle toujours avec le concours de l'argent public. C'est quoi la logique !

    @bousk8,
    Décidemment, vous vous montrez incapable de ne pas prendre quelque contradicteur que ce soit pour un c...

    @ Redmetalhead,
    Vous êtes sûr que les conditions d'hygiène des festivals que vous citez sont comparables avec le hellfest ? D'après ce que des festivaliers du hellfet nous ont rapporté, ce n'est pas le cas.
    L'hygiène au hellfest est déplorable, c'est une réalité qu'il convient de ne pas occulter et/ou excuser. Et ce d'autant que l'on sait tous que l'édition 2011 avait déjà fait l'objet de critiques en ce sens.

    @ biniou,
    Ce témoignage ne se résume pas à ce que vous en avez retenu et il y est écrit : " Si je pense qu'on peux accepter les critiques ...toutes confessions confondues...une certaines retenues devraient à mon sens être observée. Tous comme les appels à la violence, au viol, à la haine raciale ou religieuse, au négationisme sont intolérables et insupportables."

    L'anti-christianisme et le satanisme d'une part du metal est une réalité. Cela ne signifie pas, et c'est toujours ce que nous avons écrit, que le hellfest soit anti-chrétien et encore moins les metalleux ( c'est un peu fatiguant d'avoir à le répéter encore et encore).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ PHCS: Les conditions d'hygiène du hellfest sont certainement meilleures que les Altamont et autres woodstock: les festivals musicaux des années 60 brillaient par la médiocrité de leur organisation. Et de plus, il y aurait eu de 300000 à 50000 personnes à Altamont et pour woodstock une estimation à 450000 spectateurs.

      Pour les festivals actuels en plein air, les sanitaires et autres douches constituent le principal problème même si ça n'a plus rien à voir avec les années 60 (pas de toilettes dignes de ce nom ni d'antenne médicale à Altamont)

      Pour les autres festivals, j'ai retrouvé les mêmes plaintes que pour le Hellfest.
      Donc en conclusion, lorsque l'on va à un festival en plein air et ce quelque soit le genre, il faut s'attendre et se préparer à des conditions d'hygiène précaires.

      Mais si en lieu et place du Hellfest, il y avait un festival pop/rock qui se déroule dans les mêmes conditions avec comme seuls groupes "TRVE EVIL" une ou deux formations Hard FM à la Bon Jovi, est ce que vous vous seriez penché sur les conditions d'hygiène de ce festival?

      Supprimer
    2. On parle de festivals metal de la même génération que le hellfest, nous semble t-il, pas ceux des années 60. Par exemple, le festival de Wacken que vous semblez connaître.

      Supprimer
    3. J'ai recherché des échos sur le Wacken et le Graspop, et le problème reste le même sur l'hygiène. Et je parie que pour d'autres genres musicaux, c'est la même chose: dès que vous allez à un festival en plain air, attendez vous à des conditions d'hygiène précaires et ce quelque soit le genre musical.

      Supprimer
    4. Oui c'est une très joli phrase et elle souligne d'autant plus l'idée qui était mise en avant, a savoir qu'on est dans la même logique que votre site. D'un coup vous dites "On est pas contre le Hellfest, tolérance, etc..." pour ensuite sortir le raccourci "on donne de subventions publiques pour valoriser le satanisme". Bref, toujours l'impression de vous voir avancer avec le masque de tolérance mais aux petites phrases qui laissent apercevoir les vraies idées.

      Et il faudra penser à lire concrètement ce qui vous est écrit, je ne nie pas que le metal est lié à l'anti-christiannisme et au satanisme sauf qu'avec du recul, on remarque que ce que vous critiquez est surtout de "l'a-christiannisme" : le satanisme en lui même (qui se veut originellement contraire au christiannisme mais sans pour autant l'attaquer), ésotérisme (qui n'a aucune recherche d'attaque de la religion), "noirceur" (exemple typique de non-argumentation), le gore...

      En bref des valeurs dans lesquelles, au vue de votre foi, vous ne pouvez vous reconnaître, ce que je comprends, mais qui ne veulent en aucun cas la mort des vôtres tant qu'on leur laisse à eux aussi le droit d'exister. Cela s'appelle la vie en société. Moi même il y a des choses que je ne supporte pas et qui sont pourtant subventionnées -diable!-. Pourtant je ne viens pas gueuler pour imposer mes idées à ces gens, tant qu'ils ne viennent pas me les imposer directement (ce que le Hellfest ne fait pas, dire le contraire serait de la mauvaise foi).

      Sauf que comme vous me montrez la chose, je vois que vous n'aimez pas ces valeurs "a-chrétiennes" et que vous semblez vous considérer comme à même de juger pour les autres, tout ceci relevant pourtant de la sacralisée liberté individuel, et vous désirez alors imposer votre jugement en les interdisant.

      Mais étant donné que l'argument "je ne partage pas vos valeurs voir ne les supportent pas à cause de mes convictions alors je ne vois pas pourquoi l'Etat -pourtant neutre- vous donnerait de l'argent" ça le fait un peu moyen. Vous mettez tous ça -à tort- sous la bannière de l'anti-christiannisme car dans ce cas vous prenez le rôle plus pratique de la victime. Pas très catholique comme attitude (quoique quand on regarde l'histoire de cette religion...)

      Sauf que tout ça n'est pas anti-chrétien. N'est anti-chrétien que l'anti-christiannisme. Pour le reste, vous n'avez pas à juger pour les autres leurs convictions tout comme l'Etat n'a pas à le faire.

      Supprimer
    5. Biniou, libre à vous de faire les raccourcis que vous évoquez : ils permettent sans doute de simplifier les "camps" dans une bonne vielle logique de dialectique (les pro et les anti) mais rien de plus.
      De la même façon,nous vous faisons observer que depuis la créaton de ce blog,nous intervenons sur ce dossier certes en chrétiens et mêmes catholiques mais sans jamais fonder notre action sur des arguments de l'ordre de la foi mais simplement culturels, citoyens, naturels, politiques.
      Juger des attitudes et des comportements n'a rien de répréhensible ni de condamnables et cela se fait au quotidien dans la vie pro ou familiale : l'homme est en effet fait pour vivre en société et par conséquent, comme dans la famille ou dans n'importe quel corps intermédiaire, l'exercice de la liberté individuelle ne va pas sans la prise en compte de sa responsabilité vis à vis de la société et du bien commun. De ce point de vue, l'Evangile est un sacré enseignement, ne serait-ce, en a circonstance, que le discours du Christ sur Dieu et César ( http://www.ebible.free.fr/livre.php?_id=mc&_chap=12) ou encore ses réponses à Pilate lors de son interrogatoire par celui-ci sur justement l'exercice du pouvoir (http://missel.free.fr/Annee_C/careme/vendredi_3.html)

      Par ailleurs, jamais nous n'avons attaqué les metalleux dans leur personne ni ne les avons jugés.

      Nous faisons bien par ailleurs la distinction entre anti-christianisme et a-christianisme. Le second est-il le résultat du premier ou l'inverse ? De quelle nature est le premier et quel moteur l'anime ? Au plan culturel, sociétal ou politique, à quoi conduisent-ils l'un et l'autre ? Autant de questions intéresssantes mais qui dépassent l'objet de ce billet et de ce blog.
      Vous évoquez la neutralité de l'état : là aussi, il y aurait beaucoup à dire sur cette soi-disante neutralité de l'état. En effet, quelle que soit l'autorité, celle-ci se réfère tjrs à des "valeurs". Reste à savoir lesquelles et dans quels buts : il y a indubitablement beaucoup à dire ...

      Supprimer
    6. @ Red,
      D'après les infos que nous ont livrées des festivaliers allant aux 2 festivals, les sanitaires au Wacken ( toilettes et douches) sont d'une qualité bien supérieure, matériau et évacuation.

      Supprimer
    7. "D'après les infos que nous ont livrées des festivaliers allant aux 2 festivals, les sanitaires au Wacken ( toilettes et douches) sont d'une qualité bien supérieure, matériau et évacuation."

      Le Wacken dure depuis 1990 avec 75000 personnes. L'Allemagne est un pays plus ouvert au metal, contrairement à la France arque-boutée sur Sardouille et Johnny le pseudo-rockeur (il suffit de le comparer à Lemmy)
      Donc ils ont plus d’expérience sur la gestion de l'hygiène et bénéficient d'une meilleure ouverture d'esprit, ce qui leur a permis de bénéficier de l'aide sur la gestion des équipements sanitaires.

      Mais le fait d'attaquer sur ce terrain me laisse penser que c'est le festival en lui même (avec le genre musical auquel il est consacré) qui vous dérange...

      Supprimer
    8. En même temps, c'est un nouveau site, l'orga va réagir face a ca, ils ne peuvent pas avoir tout bon du premier coup...

      Supprimer
    9. "Nous faisons bien par ailleurs la distinction entre anti-christianisme et a-christianisme. Le second est-il le résultat du premier ou l'inverse ?"

      Et serait-ce trop vous demander de prendre assez de recul pour vous demander si il n'est pas possible qu'il n'y ait aucun rapport entre les deux? C'est comme pour votre logique "pro/anti", vous n'avez pas l'air capable d'appréhender le concept même de nuance, que je considère comme une base plus saine pour le dialogue que cette vision étroite et manichéiste.

      Vous agissez en tant que citoyen? Certes et encore heureux sauf que votre vision se basant essentiellement (voir totalement) sur votre foi, vous agissez par conséquent en tant que catholique. Libre à vous de vous dire que vous agissez sur un plan culturel, citoyen, etc… mais le socle restera le même : votre religion. Ne pas l’assumer, c’est juste une technique de com’.

      Et vous parlez de Bien commun ? Cela entend donc consensus. Et j’ai plus tendance à voir le concept de festival, c'est-à-dire un endroit délimité où se retrouvent des gens qui ont choisit de s’y rendre en toute connaissance de ce que l’on peut y trouver, comme une excellente définition d’un consensus. En tout cas bien plus qu’interdire toute expression de certain(e)s croyances/opinions/goûts ne relevant en aucun cas de la loi dans des lieux pourtant délimités et clos où personne ne vous impose de vous y rendre. Mais agir soit disant pour le « bien commun » reste sans doute l’une des plus grande figure rhétorique de ceux qui veulent imposer leurs desideratas.

      Quant à la Bible comme référence, comme déjà exprimé, mieux vaut s’en méfier car j’ai moi aussi de rigolos :

      « Épître aux ÉPHÉSIENS

      Chapitre 5.

      22 Femmes, soyez soumises à vos propres maris comme au Seigneur ;
      23 parce que le mari est le chef de la femme, comme aussi le Christ est le chef de l’assemblée, lui, le sauveur du corps.
      24 Mais comme l’assemblée est soumise au Christ, ainsi que les femmes le soient aussi à leurs maris en toutes choses.
      25 Maris, aimez vos propres femmes, comme aussi le Christ a aimé l’assemblée et s’est livré lui-même pour elle,
      (…)
      33 Toutefois, que chacun de vous aussi en particulier aime sa propre femme comme lui-même ; et quant à la femme, qu’elle craigne son mari. »

      Et dire que l’Etat donne des subventions pour l’émancipation de la Femme et de la parité. C’est intolérable !

      Supprimer
    10. @ Biniou
      Ce serait bien que vous nous donniez la version latine avec les explications des Pères de l'Eglise! C'est bien beau de citer, c'est mieux de comprendre, et vous n'avez rien compris.

      Supprimer
    11. @ Etienneweb : Impressionnant, notamment du fait que vous me paraissez totalement sérieux.

      Supprimer
    12. 22 mulieres viris suis subditae sint sicut Domino
      23 quoniam vir caput est mulieris sicut Christus caput est ecclesiae ipse salvator corporis
      24 sed ut ecclesia subiecta est Christo ita et mulieres viris suis in omnibus
      25 viri diligite uxores sicut et Christus dilexit ecclesiam et se ipsum tradidit pro ea
      [...]
      33 verumtamen et vos singuli unusquisque suam uxorem sicut se ipsum diligat uxor autem ut timeat virum

      Voilà la version latine. Alors pour ceux qui comprennent le latin (comme etinneweb a priori) la traduction de Biniou est juste. Le texte ne laisse d'ailleurs pas de place au quiproquo et j'aimerais bien entendre etienneweb l'interpreter et le justifier.

      Supprimer
    13. @Biniou

      C'est vrai, je suis sérieux... Veuillez cependant recevoir mes excuses concernant le ton que j'ai employé envers vous, car je ne vous connais pas, et ne peut donc pas mesurer l'étendue de votre culture religieuse. Je retire donc ce que je vous ai écrit.

      Supprimer
    14. @ Nicolas Rousseau et donc Biniou, puisqu'on me le demande, mais c'est hors sujet.

      22 "mulieres viris suis subditae sint sicut Domino"

      C'est le terme "subditae", comme vous l'aurez compris, qui est difficile à traduire, compte tenu que le terme "soumis" dans le langage courant est devenu péjoratif, à cause entre autre de la montée d'un certain féminisme. C'est pourquoi, lors des préparations au mariage (l'épître cité ci-dessus est lu pendant la messe du mariage), on explique aux futurs jeunes époux la signification du mot "soumise" ne correspond plus ou si peu au langage courant utilisé. Car en fait de subordination de l'épouse au mari, il n'y a pas de notion d'obéissance dans le terme latin (enfin, disons qu'elle n'est pas la fonction dominante de la soumission, au sens latin du terme...) Dans le Gaffiot : subditus : "action de mettre dessous". Donc littéralement, il faudrait traduire par "femme, agissez (de votre plein gré) sous l'autorité de votre mari" (et même là, si la notion de "soumission" est évacuée, la traduction n'est pas non plus hyper fidèle). Sinon, il y a un autre terme qui aurait alors été utilisé : le terme "submittere", littéralement "envoyer dessous" (Gaffiot), qui a mon sens, correspond plus au terme "soumettre" en français, du moins aujourd'hui.

      23 "quoniam vir caput est mulieris sicut Christus caput est ecclesiae ipse salvator corporis"
      Car l'homme est à la tête de la femme... (le terme "caput" désigne la tête, et la traduction de Biniou évacue le rôle de la tête, qui est notamment celle de "penser", et je pense que l'Apôtre a utilisé le terme "caput" plutôt que "dominus" (dominus : littéralement le maître), parce que justement, l'homme n'est pas le maître de la femme.

      24 sed ut ecclesia subiecta est Christo ita et mulieres viris suis in omnibus
      25 viri diligite uxores sicut et Christus dilexit ecclesiam et se ipsum tradidit pro ea
      Car comme l'Eglise est assujettie au Christ, ainsi que les femmes le soient à leur mari en toutes choses.
      Voyez que le terme même de "soumise" utilisé dans la première phrase ("subditae") n'est pas le même que dans cette strophe ("subjecta"), ce qui démontre en outre des difficultés à traduire un texte latin en Français, d'autant que la langue vernaculaire (notre bon vieux français) n'a pas forcément le même sens que le texte latin qui a d'autres sens.

      Enfin, pour le reste de l'épître (du 25 au 33), malheureusement éclipsés, ce sont nombre de recommandations pour les hommes qui se marient, plus que pour les femmes, puisque si l'homme est la tête, sa responsabilité est plus grande (en gros, pour résumer, mais c'est évidemment plus complexe).

      Tout ça donc pour dire que les problèmes de traduction du latin au Français sont bien réels, que pour comprendre une Epitre, c'est bien d'avoir le texte latin, c'est bien d'aller au catéchisme, c'est bien de suivre les enseignements de nos prêtres et curés qui nous permettent de mieux comprendre, car évidemment, ce que je viens de vous écrire, je ne l'ai pas inventé, bien entendu: c'est l'enseignement de l'Eglise, ni plus ni moins.

      J'ajouterai enfin qu'il peut être dangereux pour quelqu'un qui s'oriente dans une lecture littérale de la Bible de ne pas avoir une solide culture religieuse dans le domaine.

      Voici donc quelques justifications de ce que j'ai dit plus haut, et je ne parle pas latin, mais j'ai quelques notions (ça aide).

      Supprimer
    15. @etienneweb: Vous adoucissez la traduction de Biniou, mais la hiérarchie dominant/dominée reste sensiblement la même. Il y a plus un rapport de maître à élève qu'un rapport de maître à esclave (c'est nettement mieux, je ne dis pas le contraire), mais malgré tout nous sommes face à un texte qui met en avant la dépendance de la femme par rapport à son mari.

      Il ne faut certes pas oublier son catéchisme, il ne faut pas non plus oublier que la bible n'est qu'un livre, inscrit dans son temps, et la prendre comme source de vérité aujourd'hui soit est dangereux, soit conduit à devoir sans cesse trouver un nouveau moyen de la réinterpréter. Les premiers chrétiens étaient à l'égard des femmes tout aussi tolérants que les peuples méditerranéens qu'ils côtoyaient, et souvent bien moins que certains peuples qu'ils ont convertis par la suite. N'oublions pas non plus que l'un des débats qui a animé les chrétiens à l'époque médiévale, était de savoir si oui ou non les femmes ont une âme.

      Supprimer
    16. "Vous adoucissez la traduction de Biniou, mais la hiérarchie dominant/dominée reste sensiblement la même. Il y a plus un rapport de maître à élève qu'un rapport de maître à esclave (c'est nettement mieux, je ne dis pas le contraire), mais malgré tout nous sommes face à un texte qui met en avant la dépendance de la femme par rapport à son mari."
      Pas d'accord avec vous sur le rapport "dominant/dominée" qui est une notion bien trop récente (marxiste au mieux, marxienne au pire, si on en suit Pierre Bourdieu) pour être appliquée à l’Épitre en question. D'ailleurs, si Saint Paul avait appliqué ce rapport, il aurait je pense plus utilisé le terme "dominus" que "caput". En fait, le terme "Dominus" s'applique plus au Christ qu'au "chef" de famille (notez les guillemets). Mais il est vrai que dans un certain sens, il y a une certaine notion de subordination dans l'emploi du terme "caput", puisqu'en dernier ressort, la décision appartient au mari. Je ne saurais en donner une explication rationnelle à la Spinoza, et cela est bien mystérieux en ce qui me concerne. Cela rejoint d'ailleurs, je pense, la comparaison que fait Saint Paul du mariage avec l'union du Christ et de l'Eglise. Le mari serait donc une figure du Christ dans le mariage, et le couple chrétien dans son imitation de l'alliance entre l'Eglise et le Christ est une réalisation concrète de cette même union... Ce qui fait du mariage aux yeux de l'Eglise une institution sacrée qui participe au mystère de la foi.

      "Il ne faut certes pas oublier son catéchisme, il ne faut pas non plus oublier que la bible n'est qu'un livre, inscrit dans son temps, et la prendre comme source de vérité aujourd'hui soit est dangereux, soit conduit à devoir sans cesse trouver un nouveau moyen de la réinterpréter."
      Certes, la bible est un livre, mais pour beaucoup de religion, dont la religion chrétienne, un livre Sacré qui contient toute la Révélation du Créateur aux hommes pour leur permettre le salut. Ce n'est donc pas N'IMPORTE QUEL livre... Je sais que ce que j'écris est difficile à avaler pour quelqu'un qui ne croit pas, mais pour celui qui croit, c'est une évidence, et c'est également un mystère.

      "Les premiers chrétiens étaient à l'égard des femmes tout aussi tolérants que les peuples méditerranéens qu'ils côtoyaient, et souvent bien moins que certains peuples qu'ils ont convertis par la suite. N'oublions pas non plus que l'un des débats qui a animé les chrétiens à l'époque médiévale, était de savoir si oui ou non les femmes ont une âme."
      Il y a tellement eu de discussions et d'hérésies qu'on s'y perd, néanmoins, et au sujet de la femme, je citerai l'évangile, tout simplement. Au pied de la croix, Saint Jean, et Marie, la mère du Christ. La parole du Christ est :
      "Femme, voici ton fils, Fils, voici ta mère", et l’Évangéliste (Saint Jean lui-même) rajoute : "et à partir de cet instant, le Disciple la prit chez lui". Les Pères de l'Eglise ne s'y sont pas trompés : ils y ont vu rapidement que Marie, Mère du Christ, était co-rédemptrice du genre humain. On enseigne à ce titre que pour aller au Christ, il faut passer par Marie. Saint Dominique a converti les cathares avec la prière du "Je vous salue Marie", Saint Louis-Marie Grigon de Montfort, l'Apôtre de la Vendée a converti également cette contrée en apprenant la piété mariale. Votre argument ne tient donc pas : car comment l'Eglise pourrait elle défendre que la femme n'a pas d'âme tout en instituant la Vierge Marie Co-rédemptrice du genre humain ? (c'est une vérité de foi... et celui qui n'y croît pas ne peut donc pas être chrétien) C'est ab-so-lu-ment impossible.

      Supprimer
    17. Les yeux ouverts12 juillet 2012 à 11:56

      Très intéressant échange auquel je rajouterai quelques éléments :
      D'abords, dans cet épitre de saint Paul, le mot "amour" est central et si on veut bien saisir la définition de l'amour et son appication dans l'amour conjugal, on lira avec intérêt cette première lettre de saint Paul aux corinthiens :
      01 J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
      02 J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.
      03 J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien.
      04 L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ;
      05 il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ;
      06 il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
      07 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
      08 L'amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra.
      09 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
      10 Quand viendra l'achèvement, ce qui est partiel disparaîtra.
      11 Quand j'étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j'ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant.
      12 Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme Dieu m'a connu.
      13 Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c'est la charité. "

      J'ajouterai ensuite que la place des femmes dans le christianisme, et en premier lieu la vierge Marie, est imminente, avec, ce n'est qu'un exemple, 3 femmes sur 5 saint patrons de l'Europe : Brigitte de suède, Catherine de sienne, Bénédicte de la croix. On pourrait parler aussi des femmes retenus comme protectrices des métiers : saintes Barbe, Honorine, Anne, Cécile, Claire, Apoline...

      Je terminerai en citant Malraux : "une religion qui agenouille les homme devant une vierge couronnée est peu suspecte de mysoginie". On peut à ce titre comparer la situation de la femme dans le temps selon les religions.

      Supprimer
    18. @ Nicolas Rousseau,

      "N'oublions pas non plus que l'un des débats qui a animé les chrétiens à l'époque médiévale, était de savoir si oui ou non les femmes ont une âme".

      Une chose est sure : autant que je sache, on n'a jamais baptisé que des êtres humains ayant une ame... je n'ai jamais entendu dire qu'on ne baptisait pas les femmes.

      C’est Grégoire de Tours, l’évêque et historien, racontant le Concile de Macon ( http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende_du_Concile_de_M%C3%A2con) qui s’est célébré en 585 quelques années avant sa mort survenue vers 594, qui se trouve bien involontairement à l’origine de cette légende. Qu’écrit-il donc : "Il y eut dans ce concile un évêque qui disait que les femmes ne pouvaient être appelées homo (homme). Cependant, il se tint tranquille lorsque les évêques lui eurent fait entendre raison, en citant le passage de l’Ancien Testament, qui dit qu’au commencement, quand Dieu créa l’être humain, il le créa mâle et femelle, et lui donna le nom d’Adam (Ge 5, 2), ce qui veut dire homme de terre, appelant ainsi du même nom d’homo la femme et l’homme. D’ailleurs, Notre-Seigneur Jésus-Christ est aussi appelé Fils de l’Homme, parce qu’il est né de la Sainte Vierge, qui est une femme."

      il s’agit en fait d’un problème de vocabulaire car il ne s’agissait pas de savoir si la femme avait une âme, mais si on pouvait lui attribuer le mot "homme".

      Supprimer
    19. @ Rémy
      Complètement d'accord avec vous, si bien que Pilate lui-même présentant le Christ à la foule s'exclame : "Ecce Homo" (Voici l'Homme). Si Pilate avait voulu faire une distinction sexiste, il aurait dit "Ecce vir". Homo désigne donc l'humain avant de désigner l'homme.
      Merci également de vos éclairages sur le Concile de Macon.
      ;)
      à LYO
      Merci également!

      Supprimer
  7. Bon...

    Etant présent au HF cette année, je me permets de préciser certaines choses, un peu en contradiction avec ce que dit Red qui a un peu trop tendance à comparer Woodstock et Altamont avec le HF, ce qui à mon sens n'est tout juste pas comparable pour des raisons d'époque (ce que lui-même indique d'ailleurs).
    Pour ce qui est de l'alcool: j'en n'ai pas abusé, mais si je fais le ratio, j'ai du boire une bonne dizaine de binch et un coca... Comparé à ce que je bois actuellement, j'ai du multiplier par 10 au HF ce que je bois d'alcool en un jour!
    Puis des festivaliers beurrés, y en avait ! C'est même la première chose que j'ai remarqué en croisant dès vendredi soir, les nazbrocks de Légion 88, et que pour cette principale raison, j'ai soigneusement évité!
    Pour ce qui est de l'hygiène. Comme dirait les Inconnus, je préfère ne pas en parler... Dans l'enceinte, il y avait une énorme pissotière... Au début, on y allait, puis... ben... Faut dire ce qui est... Disons qu'au bout d'une journée, ça schmouttait tellement qu'on préferait tous aller pisser à côté ! Imaginez 20.000 festivaliers allant urinier plusieurs fois par jour au même endroit ! N'en déplaise, il y a certainement des progrès à faire de ce côté, et pour le moins, je peux vous certifier qu'il y a pourtant pire.

    Pour la tenue des festivaliers : ça me paraît important d'en parler quand même, parce que le HF, ça coûte cher ! le pass 3 jours coûte 157 € à Leclerc. Et ça, c'est juste pour entrer dans l'enceinte. Alors, il est certain que le prix empêche forcément une certaine frange de la population de venir à ce festival, parce qu'elle n'en a pas les moyens, ce qui limite forcément l'affluence de zyvas assistés sans le sous et pointant au chomdu. Je pense donc que le prix en lui-même dissuade les fouteurs de m... de venir, si vous me passez l'expression. J'ai d'ailleurs eu une discussion fort intéressante avec une festivalière en ce sens et qui fréquentait tout les festivals qu'elle trouvait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est même la première chose que j'ai remarqué en croisant dès vendredi soir, les nazbrocks de Légion 88, et que pour cette principale raison, j'ai soigneusement évité!"

      C'est le problème partout ou l'on joue de la musique au ton un peu dur (metal, punk hardcore, OI!, punk rock, psychobilly, ska punk...): Lorsqu'il n'y a pas de concert de RAC (Rock against Communism), le bonehead (ou naziskin) va chercher un endroit ou il pourra se défouler dans les pogos et écluser des pintes de bière, et malheureusement, entre autres, les concerts de metal peuvent correspondre. Mais c'était un plus gros problème encore dans les années 80 dés qu'il y avait un concert de musique populaire alternative.

      "Puis des festivaliers beurrés, y en avait !"
      C'est le problème de beaucoup de festivals musicaux quelque soit le genre, tout comme l'hygiène.

      Supprimer
    2. L'argument selon lequel c'est pareil dans les autres festivals nous paraît tout de même un peu court ! Il faudrait quand même s'interroger sur la cohérence entre la prévention d'un côté et la vente libre et encouragée de l'autre. D'autant qu'il y a de l'argent public, et pas quelques dizaines de milliers d'euros.
      D'autant qu'il y a aussi des mineurs ( quel exemple piour eux ! ) auxquels d'ailleurs le hellfest propose des tarifs très spéciaux.

      Supprimer
    3. "L'argument selon lequel c'est pareil dans les autres festivals nous paraît tout de même un peu court ! Il faudrait quand même s'interroger sur la cohérence entre la prévention d'un côté et la vente libre et encouragée de l'autre. D'autant qu'il y a de l'argent public, et pas quelques dizaines de milliers d'euros."

      Votre discours moralisateur ne servira à rien, car si ce n'est pas les festivals, ces sera les bals de villages qui depuis des siècles (Si! Si!), et ce malgré une musique plus consensuelle pour les conservateurs attirent tous les crétins du hameau pour la traditionnelle baston et ce après avoir vidé les barils de bière.

      De plus, pourquoi s'en prendre d'abord au hellfest là dessus? Les problèmes sont les mêmes lors des Eurockéennes avec 18 % de subventions contre 1 % en 2010 pour les mêmes problèmes niveau alcool et hygiène.

      Je répète donc ma question:
      Mais si en lieu et place du Hellfest, il y avait un festival pop/rock qui se déroule dans les mêmes conditions avec comme seuls groupes "TRVE EVIL" une ou deux formations Hard FM à la Bon Jovi, est ce que vous vous seriez penché sur les conditions d'hygiène de ce festival?

      Supprimer
    4. J'approuve ce qui a été dit par RedMetalhead.

      Je rajoute une autre question. Vous parlez d'hygiène et de propreté, de boissons alcoolisées et de gens ivres et de violence. Je voudrais faire un parallèle entre deux concerts ayant eu lieu récemment (hors Hellfest), il s'agit de Metallica au Stade de France pour le Black Album Tour et Johnny Halliday (j'ai jamais retenu l'orthographe vous m'excuserez) au Stade de France aussi.

      J'aimerais savoir si l'état du Stade de France était tellement plus déplorable après le concert de Metallica par rapport au concert de Johnny.

      Vous me direz qu'il ne s'agit pas là d'un festival mais juste d'un concert mais je pense que un concert peut déjà être représentatif quand il y a plus de 70 000 personnes présentes.

      Autre chose, beaucoup compare en disant que la violence des textes, des mises en scènes et du public est atroce dans le métal. Que dire du rap? Que dire du RnB? Ces concerts/festival de musique plus "commune" sont largement plus subventionnés et largement plus désastrueux pour l'environnement et pour l'humain par rapport à un concert/festival de Metal (rien qu'à voir le nombre de blessés/morts).

      Supprimer
    5. @ Red,
      Discours moralisateur ? C'est une façon de voir les choses. C'est plutôt bizarre comme argument de dire qu'ailleurs ou avant c'était ou c'est pas mieux !

      A force d'entendre en permanences que le hellfest c'est vraiment le top du top en matière de festival, à la limite bisounours, cela devient quelque peu fatiguant et le rappel de quelques réalités n'est pas inutile.
      Contrairement à ce que vous écrivez ( vous n'avez pas les comptes en main ce qui est notre cas), vous reprenez un peu légèrement la comm du hellfest/subventions.

      Wacken : au regard du commentaire plus bas de Nicolas, on ne peut que s'interroger : de nos interlocuteurs, de vous ou de Nicolas : qui dit vrai ?

      Et pour répondre à votre interrogation : c'est le hellfest qui se déroule dans la région qui est la notre et pas un autre festival.

      @ Mitsu,
      Pour le concert de Halliday/Mettallica: pas d'info. C'est au hellfest que nous nous intéressons et à lui seulement car il ne se trouve vraiment pas grand monde pour secouer le cocotier !

      Concernant l'opposition rap/metal, on est plutôt perplexe, chacue des communautés se nourissant de ses "différences" alors qu'il y a nous semble t-il des connivences et des démarches communes d'un point de vue culturel. C'est intéressant de voir Marilyn Manson/Eminem. Cela nécessite certainement un billet voire plusieurs pour faire la part des choses mais cela vaudrait le coup. Si le temps nous le permet...

      Supprimer
    6. Il y a à la fois beaucoup de ressemblance et beaucoup de différence entre le rap et le métal. Cependant, à mes yeux, les plus grandes différences se situent dans les messages envoyés et dans le public visé. Ceci étant, il existe du "Rapcore", je pense notamment à Rage Against The Machine, qui est un mélange assez homogène de paroles en rap et de musique heavy.

      Il existe par ailleurs beaucoup de groupes ayant fait cause commune avec des rappeurs, mais ce sont des groupes qui sont plus proches d'un style musical rap que du heavy que vous décrivez.

      Votre intérêt pour le Hellfest me fascine. J'avoue être tombés par hasard sur votre blog en cherchant des infos sur ce qui se passait au festival cette année. Je n'accroche pas à ce que vous dites fondamentalement contre le Hellfest mais paradoxalement, je n'ai pas encore vu de votre part d'arguments qui soit trop stupides (si on omet certains commentaires/témoignages qui à mon sens sont biaisés par un esprit légèrement obtus). J'aimerais à l'occasion vous faire parvenir mon témoignage en tant que métalleux.

      Supprimer
    7. "A force d'entendre en permanences que le hellfest c'est vraiment le top du top en matière de festival, à la limite bisounours, cela devient quelque peu fatiguant et le rappel de quelques réalités n'est pas inutile.
      Contrairement à ce que vous écrivez ( vous n'avez pas les comptes en main ce qui est notre cas), vous reprenez un peu légèrement la comm du hellfest/subventions."

      Non. je dis simplement que l'on a enfin un festival comparable en taille et programmation aux autres festivals européens. Et vu l'ouverture de la France en matière de musiques actuelles, ça n'a pas été sans mal.

      "Wacken : au regard du commentaire plus bas de Nicolas, on ne peut que s'interroger : de nos interlocuteurs, de vous ou de Nicolas : qui dit vrai ?"

      J'ai dit que c'était possible mais facilité par l’expérience et les aides locales permises par l'ouverture d'esprit qu'il y a en Allemagne contrairement à ici.

      "Et pour répondre à votre interrogation : c'est le hellfest qui se déroule dans la région qui est la notre et pas un autre festival."

      Vous bottez en touche là... Ce qui laisse penser que c'est le festival en lui même avec le genre qui lui est consacré qui gène...

      Supprimer
    8. @ Mitsu,

      " notre esprit légèrement obtus" et " des arguments pas trop stupides" : les conditions sont réunies pour poursuivre l'échange alors ?

      @ Red,
      On ne botte pas en touche : nous serions là où se déroule les vielles charrues que nous agirions de même, au moins concernant les manquements graves pourtant connus de tous.
      A ces manquements auxquels le hellfest n'échappe pas et n'est pas meilleur que les autres, s'ajoutent en toile de fond, le manque de respect envers les chrétiens et plus spécialement encore envers les catholiques. Il ne s'agit pas que de musique !

      Supprimer
    9. @PHCS,

      C'est en échangeant que les esprits s'ouvrent et que les arguments se construisent. De plus, en lisant, j'ai lu pas mal d'argument mal exprimé/stupide des deux côtés et, il faut l'avouer, certains esprits fermés du côtés des Metalleux. 50-50 :)

      Supprimer
    10. 50/50 : alors, c'est plutôt encourageant !

      Supprimer
    11. Avec les deux derniers articles, je crois que vous cherchez toutes les fenêtres de tir possibles et imaginables pour s'en prendre au festival, voyant que les jugements idéologiques et esthétiques ne peuvent suffire. Vous allez donc sur le terrain de la tranquillité publique et de la salubrité.

      "s'ajoutent en toile de fond, le manque de respect envers les chrétiens et plus spécialement encore envers les catholiques."

      "Certes, on ne devient sans doute pas sataniste en 3 concerts. Mais il reste que l'anti christianisme et/ou le satanisme revendiqués par certains groupes ne constituent pas un progrès culturel."

      Et si on écoute Bach et Mozart, on devient à long terme franc-maçon et luthérien?
      Pour le reste, vous dépassez le cadre des possibles infractions aux lois sur la presse que pourraient commettre certains groupes. C'est ça qui me gène.

      Supprimer
    12. En allant sur le terrain, on a constaté que les problèmes du hellfest ne se résumaient pas à la programmation.
      Nous ne perdons pas de vue cet aspect qui demeure d'actualité avec notamment l'espace "The Temple".
      S'il n'est pas inscrit dans le marbre que l'écoute assidue de thématiques anti-chrétiennes ou satanistes conduisaient à le devenir, il nous semble que cette écoute assidue ne peut être neutre comme l'attestent les différents témoignages que nous avons publiés.
      Bach ou Mozart : on a pas vraiment l'impression en dehors des thématques, qu'en matière de rythme, d'hamonie, de mélodie, ce soit du pareil au même. Peut-être que etienneweb a son idée là dessus.

      Supprimer
  8. Oui, l'hygiène est assez déplorable. Ceci dit il n'est pas inutile de remettre les choses dans leur contexte : cette situation est commune à tous les grands rassemblements. Certes, le Hellfest aurait pu encore mieux faire. Mais la vidange des toilettes n'est par sous leur autorité directe (ils ont déjà eu des problèmes les années précédentes avec les prestataires de services qui ne respectaient pas leur contrat, notamment à propos du nombre de vidanges par jour). De plus l'alimentation en eau et l'entretien des toilettes est couteux et compliqué à mettre en place. C'est déjà un bel effort qu'ils en aient mis plusieurs éparpillés dans le camping, c'était pas le cas avant.

    Le problème de vols était nettement moins marqué avant, il semblerait que le succès grandissant du festival attire les voleurs et autres pick-pockets.

    Ce problème ainsi que les autres mentionnés (hygiène, taux d'alcoolémie, drogue, ...) existent au Hellfest, c'est un fait. Mais, encore une fois, vous pointez des défauts qui ne sont pas propres au Hellfest, sans les remettre en perspective, et donc en laissant vos lecteurs non avertis dans une ignorance inquiète (voire indignée pour les plus sensibles).
    C'est bien beau d'ironiser sur les commentaires qui relativisent ce témoignage ("Vous n'êtes pas obligés d'entendre les critiques et c'est votre droit.") mais de votre côté vous ne faites pas beaucoup d'efforts non plus pour présenter les choses de manière objective.
    Je rappelle aux personnes qui ne sont jamais allées au Hellfest que chaque année, les forces de l'ordre font l'éloge dans leur rapport du comportement des festivaliers malgré les quelques problèmes inévitables, et que c'est un des TRES RARES festivals d'importance où ils peuvent se balader tranquillement en uniforme sans se faire agresser par le public.

    C'est d'autant plus énervant que j'ai déjà eu l'occasion de discuter ce point en direct avec une personne proche (voire dans ?) du collectif, que ces informations ont déjà été données à plusieurs reprises en commentaires, qu'elles ne sont pas difficiles à vérifier (il suffisait d'interroger le premier gendarme venu si vous étiez au Hellfest cette année), bref, que les membres du collectif sont au courant mais ne font pas passer ce genre d'info à leur public. Il y a donc une certaine rétention/déformation des informations au profit de leur combat, comme par exemple la sélection des témoignages qu'ils publient (ce n'est pourtant pas les témoignages allant dans l'autre sens qui manquent), la façon de trafiquer les chiffres pour les faire gonfler (ex : les subventions) ou les relativiser (ex : la fréquentation), des sous-entendus, ... Tout un tas de petites choses qui font fortement douter de leur bonne volonté, à tel point qu'à force on ne sait plus quoi croire (donc dans le doute, on se méfie de tout).

    Messieurs (mesdames ?), je suis fatiguée de votre partialité dans le traitement des informations, ça casse toute votre crédibilité. Comme le faisait remarquer un autre intervenant plus haut, vous dites des choses mais certains de vos actes (en quantité pas anecdotique, malheureusement) laissent transparaitre le contraire. La plupart des métalleux qui interviennent ici ne s'y trompent pas non plus, d'où l'agacement qui pollue pas mal de messages ... Impossible de vous faire confiance, impossible de faire avancer les choses ensemble. Ce n'est pas ainsi que vous ferez grandir le respect des métalleux envers la religion, et encore moins avancer votre cause.

    Désolée pour le coup de gueule, mais fallait que ça sorte.

    (Je tiens à préciser que mon commentaire ne comprend pas Etienne, qui est beaucoup plus cohérent et qui connait son sujet).

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le contexte a bon dos : la réalité, c'est que c'est dégue... et c'est tout.
      L'orga est pleinement responsable de cet état de fait : elle ne met ( peut-être ?) pas les moyens là où il le faudrait et ( préfère ?) dépenser dans des cachets ( on parle de Ramstein pour l'année prochaine ! ) ce qu'elle devrait mettre dans le b a ba de l'accueil.
      Les vols : avec des campings sans protection ni surveillance ( à la différence de la zône des exposants), à deux pas des routes, faut pas s'étonner...
      Et si tous ces dysfonctionnements, le mot est faible, n'étaient que le résultat d'une machine qui s'emballe et qui s'emballe d'autant plus vite que les pouvoirs publics manquent singulièrement de la même exigence qu'ils réclament aux simples citoyens ! C'est une questionn qui mérite d'être posée nous semble t-il.

      Nous avons les comptes en main, Marie, ce qui n'est pas votre cas et votre pique sur nos soi-disants "déformations" du coup perdent de leur impact. Et nous rajoutons que malgré toutes ces subventions et ces aides, Ben Barbaud annonce une fois de plus un exercice 2012 déficitaire ! Info ou intox on verra mais une chose est sure : il n'y a aucune raison pour que ce festival dépense n'importe comment l'argent des contribuables, surtout en ces temps difficiles pour tant de gens et quand on constate en plus l'exlosion conjointe de la masse salariale du hellfest-productions d'un côté (notamment pour les "artistes") ET celle du bénévolat d'autre part.
      Si comme d'autres vous êtes "énervée" par les infos et les questions que nous posons, ne faudrait-il pas que les metalleux dont vous êtes s'interrogent et agissent pour que le respect que nous demandons pour tous les croyants ne bute pas en permanence sur les sacro saints arguments de la totale liberté d'expression, du passé de l'église et de notre soi disante imcompétence à "comprendre" la contre culture metal.
      Vous soulignez, à juste titre, la compétence de Etienne : ce n'est pas pour rien que nous avons accepté sa proposition de collaboration.
      Vous n'avez pas à être désolée de quoique ce soit : vous vous exprimez et nous aussi, sans langue de bois nous semble t-il mais sans manque de respect, nous semble t-il également.
      Pour conclure : il est aujourd'hui assez fréquent ( la saga de france 2 inquisitio dont manu se fait l'écho à sa manière en est un exemple de plus) et de bon ton de pourfendre le christianisme et l'église catholique : si nous ne sommes pas des saints, c'est une évidence, il est aussi évident que cet anti christianisme auquel le hellfest participe au travers d'une partie de sa programmation, il n'y a pas lieu de l'accepter, non pas en tant que chrétien mais simplement en tant que citoyen, pas plus que nous devions accepter sans demander des comptes concernant l'utilisation des fonds publics.
      Cordialement

      Supprimer
    2. Très très bon mess bien qu'anonyme, très étonnant qu'il soit publié mais une fois la réponse laisse rêveur. Je vais essayer de synthétiser rapidement (enfin si le mess est publié...)
      1) Toujours pas de démenti sur votre affirmation que la fréquentation serait moindre cette année d'après vos informations. Malhonneté...
      2) Ressortez certains mails non publiés qui vous expliquent le fonctionnement de la comptabilité publique qui démontre la manipulation des chiffres...au passage 1M de subvention entre au moins 5 personnes publique sur 7 ans pour un festival qui a 8 millions de budget cette année soit en gros le total des subventions représentent 10% du BF, gigantesque...
      3) Le festival est tout juste déficitaire car il a pris en charge l'aménagement des terrains pour au moins 700 000 euros, c'est une décision de l’organisation pour conserver la qualité de programmation, vous ne le savez pas bien sur...
      4) C'est bizarre vous parler en tant que citoyen mais je ne vois aucunes actions pour remplacer les élus en place et changer la politique actuelle. De la peur peut être...

      Supprimer
    3. 1. A priori, 112 000 billets vendus dont 60% en pass 3 jours soit vraisemblablement 60 à 65 000 festivaliers au total.

      2. CA 2011 ( billetterie + autres produits : 5,4 M. Budget 2012 8 M ? C'est quoi ce chiffre ?
      Par contre, notez bien :
      Chiffres rémunérations et traitements 2011:532 677 €
      Salaires artistes : 116 839 €
      Salaires administratifs : 210 591 €
      Total : 327 430 €
      Vous connaisssez le nombre de personnes concernées par ce montant ?

      3. Vous avez déjà les chiffres de l'exercice se cloturant au 30 juin 2012 ? Trop fort !

      4. Vous savez que nous sommes allés à Clisson cette année à la rencontre des clissonnais et que nous avons rencontré un adjoint au maire ? Et puis être citoyen, ce n'est pas forcément exercer un mandat : il y a plein d'autres possibilités !

      Supprimer
    4. Donc pour rire:
      1) Merci de dire que vous avez donc menti ou que vos sources sont mauvaises lorsque vous publiez un post énonçant un nombres de pass vendu égale aux années précédentes.
      2)Je vous parle de comptabilité publique, vous sortez des chiffres chocs de l'association Hellfest production, pathétique. Merci également de ne pas relever les 700 000 euros de travaux qui déséquilibrent le budget cette année (volontairement comme dit par les responsables publiquement)
      3)8M chiffre issu de la conférence de presse de Ben Barbaud mais bon il vaut mieux ignorer ces éléments.
      4) Vous avez rencontré des citoyens ou plutôt vous avez rencontré la minorité de gens qui sont gênés par le festival...Il est sympa l'adjoint?

      Supprimer
    5. 1.Il ne faut pas toujours se fier à la presse même locale. Dont acte mais attendons tout de même les comptes pour apprécier l'évolution /2011.

      2. Nous, on vous parle pas de budget mais de résultats. Les comptes certifiés par un expert comptable, c'est pas une bonne source ? C'est une source manipulée ? Par ailleurs, pas de commentaire de votre part sur les chiffres des rémunérations et traitements. OK pour accepter vos leçons, méritées, mais faut pas que cela vous conduise à répondre par des pirouettes ou ne pas répondre quand cela semble vous gêner.

      3. En effet...c'est plus prudent. Mais curieusement les 700 000€ annoncés par cette même orga pour l'exercice comptable en cours donc pas clos, vous les défendez comme la vérité alors que la source est la même. Pas très cohérent. Là aussi attendons les résultats comptables.

      4.Quand on distribue des tracts, c'est vrai que l'on choisit les personnes avec lesquelles on entre en relation ! L'adjoint : on a échangé avec lui : il était un peu surpris, comme d'autres, de nous rencontrer. A priori, pas moins pas plus sympa que nous...

      Supprimer
    6. 1) Quelle compte quelle évolution, il y a eu quasiment 10 000 personne de plus par jour sur le site que l'année précédente.

      2) Vous vous moquez du monde? Trouvez moi un post ou je parle de la comptabilité de l'association. Je vous réponds sur la problématique des subventions et de l'argent public, les comptes de l'association c'est leur problème, à moins qu'en temps que "citoyen" vous vous érigez le droit de fourrez votre nez dans les comptes d'une personne privée...

      3) Rien compris du tout et pour bosser sur des marchés du même type c'est en gros le coup demander pour une telle installation.

      Supprimer
    7. 1.Reprenons votre chiffre ou plutôt celui de l'orga.
      10000 de plus par jour soit 30000 sur 3 jours donc, oh miracle, 110000 ! Juste le chiffre qu'il faut par rapport aux 80 000 annoncés l'année dernière, trop fort !
      112 000 billets ( chiffre de l'orga) , ce ne sont pas 112 000 personnes et vous le savez très bien.

      2. C'est vous qui vos moquez : depuis quand des citoyens qui contribuent par leurs impôts ( est-ce d'ailleurs votre cas) n'auraient-ils pas le droit d'exercer leur droit de contrôle ? C'est ni plus ni moins que l'exercice de la démocratie, non ? Vous êtes pas contre au moins ?
      Et toujors pas de réponse quant aux rémunérations et traitements : terrain glissant ?

      3.Rien compris ? On met en parrallèle vos propos "Merci également de ne pas relever les 700 000 euros de travaux qui déséquilibrent le budget cette année (volontairement comme dit par les responsables publiquement" ET " 8M chiffre issu de la conférence de presse de Ben Barbaud mais bon il vaut mieux ignorer ces éléments" d'où notre réponse à la seconde partie ET en lien avec la première : " En effet...c'est plus prudent. Mais curieusement les 700 000€ annoncés par cette même orga pour l'exercice comptable en cours donc pas clos, vous les défendez comme la vérité alors que la source est la même. Pas très cohérent".
      C'est plus compréhensible ainsi ?

      En gros ? Passons sur l'expression qui ferait tomber dans les pommes n'importe quel responsable de gestion un peu sérieux. Pour éviter ces approximations, ( ce qui ne signifie pas que ces 700 000€ correspondent ne correspondent pas à de réels frais prévisionnels), comment se fait-il alors qu'aux demandes d'éclaircissements exprimés par des élus du Conseil régional dans le cadre de la demande de subventions, ces informations ne leur aient pas été apportées ? Vous en pensez quoi de ce comportement ?

      Supprimer
    8. Vous êtes assez énorme je dois dire...
      1) Faites semblant de pas comprendre que le chiffres de TOUS les festivals sont donnés en cumulés. Je note votre mauvaise foi affligeante.
      2) Donc en tant que citoyen vous vous autorisez le droit de controler la gestion d'une entité privée...J'hésite entre des mauvais relents de Stalinisme ou une intrusion habile de théocratie...(merci d'énoncer exactement ce que je prévoyais). Il vaut mieux aller sur ce thème dans votre cas que parler de comptabilité public et administration publique...
      3)Non du tout mais bon vu que vous boxez dans le vide mieux vaut être incompréhensible pour se donner un peu de prestance.
      Oo les travaux non prévus et gardés sous silence...étrange...des arrêtés pris par le Maire de Clisson furent pris pour tous les travaux en vue de préparer le festival...mais bon la encore c'est

      Supprimer
    9. 1. Vous nous prenez vraiment pour des cruches !
      2. Avec en prime un petit discours bien idéologique de derrière les fagots ! Qui évite, c'est le propre des idéologies, de se frotter aux questions pourtant bien concrètes.
      3. Et en bonus, des cruches qui cherchent à se se donner de l'importance !
      Faut pas vous prendre la tête avec nous si nous sommes si peu crédibles...

      Supprimer
  9. @ Anonyme,
    Votre post de 18h16 nous est bien parvenu. Pour votre info, nous ne publions pas de commentaires anonymes mais nous ne le saviez peut-être pas.

    RépondreSupprimer
  10. Pierre lamontagne5 juillet 2012 à 22:35

    Franchement, attaquer un festival en plein air sur les conditions d'hygiène... Moi, je vais a un festival genre hellfest ou freewheels, ou meme rock preserve(plus "mainstream" et près de chez moi... ) , je ne m'attend pas a des toilettes et des.camping 3 etoiles: on vient pour la musique, pas pour les douches!
    Et pour le probleme de l'alcool et la drogue, ça ne dépend pas du festival: une partie des jeunes(et des jeunes d'avant, on n'est pas plus mauvais qu'avant), se pinte et fume des joints, et c'est pas du festival que ça depend, ça peut etre un bal de commune comme le dit RedMetalHead, ou n'importe quoi, juste une fete comme ça.
    Pour moi un festival= sobriété relative, vu que c'est des groupes que je reverrai sans doute pas avant un moment, mais je comprends tres bien que pour d'autres ce ne soit pas le cas, mais pour moi le hellfest n'est pas responsable de l'"alcoolisation"d'une géneration qui passe pour tele mais n'estd'ailleurs pas plus touchées que les précédentes.
    Enfin, pour le problème des subventions, je préfère que l'Etat paie pour une grande fête réunissant plein de gens dans la bonne humeure et la culture, que pour rembourser les dons au denier du culte( a hauteur de 66%), ce qui doit couter beaucoup plus cher, soi dit en passant, que 6000000 etalés sur plusieurs années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous vous invitons à lire nos précédents posts et réponses à Marie et Red la première partie de votre message ( alcool et drogue).
      Réunir des gens de différents horizons culturels, bien sûr que c'est a priori bien. En l'occurence, ce n'est pas le cas avec le hellfest.
      Il nous semble par ailleurs que tous les dons aux oeuvres reconnues d'utilité publiques sont traités de la même manière, non ?
      Les subventions qui concernent les lieux de culte ne profitent pas qu'aux catholiques pratiquants, c'est une évidence aussi à tel point que des campagnes de comm sont lancées à droite ou à gauche pour interpeller justement les personnes qui sollicitent les prêtres pour le baptème, le mariage et encore plus la sépulture mais qui ne mettent "jamais" les pieds à l'église en dehors de ces évènements !
      Rectification : ce n'est pas 600 000 mais 1 000 000 000.

      Supprimer
    2. Pierre Lamontagne6 juillet 2012 à 19:01

      Rectification: surement pas un miliard.
      Le Hellfest rassemble toute la culture rock fm mainstream, hard, heavy, et "extreme", ça me semble déja assez large: il me semble normal qu'un festival de metal ne contienne pas de rap, classique ou pop: meme si toutes ces musiques ne sont pas incompatibles, un métalleux ne cherchera pas Verdi au Hellfest, mais plutôt à Lachaise dieu.
      Le Hellfest n'est pas donné, c'est sur, mais on en a pour son argent, étant donné que voir tous les maitres du genre en concert couterait beaucoup plus cher sans le fest et qu'il ke passent pas souvent en France.
      Et de toute façon, c'est dans le genre de prix demandés pour les autres festivals tout aussi subventionnés. De plus, supprimer les subventions ne ferait qu'augmenter le prix et priver des gens de fest!
      Enfin, à propos de votre réponse sur le Denier: vous ne souhaitez pas que l'Etat donne une somme infime pour que des groupes "dangereux" se produisent, eh bien moi je ne souhaite pas qu'il paie des offices religieux. Et pourtant je l'accepte, faites de meme: c'est le principe de l'etat d'offrir a chacun a égalité: je ne me marierai pas a l'église, vous n'irrez pas au Hellfest, et chacun pourra profiter des rassemblements qu'il souhaite!

      Supprimer
    3. Provocs Hellfest ça suffit7 juillet 2012 à 19:38

      Rectification : 1 000 000 autant pour nous !
      Les offices religieux sont dangereux, sonores, inconvenants, irrespectueux des riverains ???

      Supprimer
    4. Pierre lamontagne8 juillet 2012 à 16:40

      L'orgue me réveille le dimanche matin!^^ je déconne!
      Le hellfest est quand meme très bien accepté par les Clissonais en général.
      Mes parent sont allés à Clisson il y a une semaine. Sachant que je m'intéresse au sujet, ils ont demandé a des habitants et au maire ce qu'ils pensaient du fest.
      Ils ont eu de très bons échos, dont une mamie qui attendait le fest pour faire porter une armoife chez sa fille, avec des metalleux aussi musclés que serviables!
      Donc le "irrespectueux des riverains", seuls les gens extérieurs a la ville le pensent. Un office religieux en tant que tel n'est pas dangereux, mais le fest non plus(enfin pas plus que n'importe quel rassemblement de plusieurs milliers de personnes), et on ne devient pas un méchant sataniste en écoutant 3 concerts.
      Une cérémonie religieuse me semble plus a meme de convaincre quelqu'un de quelque chose. Le fest n'est donc pas spécialement plus dangereux.

      Supprimer
    5. Quand nous sommes allés nous aussi à Clisson cette année, nous avons constaté que la façon de "ressentir" ce festival était différente selon que nous nous adressions aux riverains directement impactés ou les habitants du centre ville.
      Certes, on ne devient sans doute pas sataniste en 3 concerts. Mais il reste que l'anti christianisme et/ou le satanisme revendiqués par certains groupes ne constituent pas un progrès culturel.

      Supprimer
    6. le satanisme peut etre pas, mais la musique oui!
      Wagner était antisémite et pangermaniste( et sa musique a été récupérée par les nazis, mais ça, c'est pas sa faute), et pourtant il a beaucoup apporté à la musique et la culture occidentale.
      Et de toute façon, on choisit ce que l'on prend dans une chanson.
      Les gens assez vulnérables et\ou faibles pour devenir satanistes ou se faire embrigader dans une secte saisiront la premiere chose qui se présentera: une culture, une religion, une idéologie... ces concerts ne sont pas plus dangereux que n'importe quoi d'autre, puisqu'un fanatique religieux, politique ou autre se jettera a corps perdu dans cet objectif.
      Et dans ce cas, le résultat ne dépend pas de la secte ou du parti, mais du degré de vulnérabilité de la personne.

      Supprimer
  11. Parce que vous croyez quoi holyfest il n'y aura ni drogue ni alcool et que vous aurez un camping de luxe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne s'est pas renseigné : nul doute que si tel est le cas, on va en entendre parler !

      Supprimer
  12. Étant aussi présent sur le fest, et ayant lu les posts précédents,il me semble que 2 affirmations se dégagent:
    - L'hygiène n'est pas pire qu'ailleurs
    - Il n'y a pas plus de festivaliers bourrés et drogués qu'ailleurs.

    Ces affirmation sont justes, mais une fois n'est pas coutume je rejoins un peu le point de vue de PHCS: Ce n'est pas une raison pour s'en contenter.
    Clairement cette édition pêche au niveau de l'hygiène, il faudra beaucoup plus de chiottes et surtout mieux réparties sur le site l'an prochain. La main stage 2 coté bars s'est transformée en urinoir géant... j'ai même vu des filles se soulager là!

    Concernant l'alcool, c'est quand même dommage que des mecs arrivent à se torcher avant même le début des concerts, au prix du billet, ça fait cher la cuite...mais bon c'est leur choix.

    Niveau drogue, je ne m'avancerai pas, car n'en consommant pas je ne peux être objectif sur la circulation réelle, et pour être très honnête je n'ai vu qu'un seul gars vraiment perché (il devait certainement y en avoir plus évidemment).

    Par contre je souhaiterai rétablir une vérité concernant le Wacken: J'ai lu plus haut que les sanitaires y étaient de meilleurs qualité... faudra alors m'expliquer pourquoi tant de festivaliers s'arment de pelles et de pioches pour se confectionner des toilettes sèches dans des tentes perso dédiées à la seule activité de se soulager les intestins!
    Bref, non évidemment ce n'est pas mieux au Wacken loin de là...

    Un PS en passant: Je suis allé voir Sunn O)) pour me faire une idée...honnêtement je ne sais toujours pas quoi en penser. Il est clair que la prestation scénique version slow motion est aussi importante que les vibrations infra-basses. Seule affirmation: Je n'y ai rien vu de très occulte,si ce n'est l'accoutrement façon "grand prêtre".
    @PHCS: y êtes vous allé histoire de vous faire votre propre idée?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement, cette édition en effet pêche du côté hygiène et c'était déjà le reproche les années précédentes.Et l'orga se doit de réagir car c'est de sa responsabilité et de personne d'autre.
      Un festivalier nous a dit son écoeurement face à la "viande saoule", ce sont ses mots.
      Un autre nous a relaté les altercations avec des trafiquants...
      Chacun a pu constater par ailleurs une présence policière à la hausse et pas simplement à cause de la menace d'attentats. Il faut aussi parler du traitement imposé aux riverains et du dialogue de ceux-ci avec les autorités ou avec l'orga, nous y reviendrons.
      Non décidémment, ce n'est pas le festival bisounours ni exemplaire que les médias se plaisent à présenter.
      Merci pour votre contribution/wacken mais qui ne nous aide pas à nous faire notre opinion. C'est un témoignage direct ?
      Sunn O )) : pas assisté car pris par d'autres engagements.

      Supprimer
    2. je n'ai pas eu de retours concernant ces altércations. par contre concernant la hausse de la présence policière, je n'ai personnellement rien remarqué, mais si elle était réellement plus important c'est sûrement dû au petit malin qui a fait croire à un attentat et au fait que la jauge des festivaliers est passée de 25000 a 35000.
      ce n'est sûrement pas un festival bisounours comme vous dites, mais au niveau exemplarité je trouve que compte tenu de la taille de l'événement l'orga s'est plutôt bien débrouillee.
      concernant le wacken, oui c'est du vécu.
      dommage pour sunn o)), c'était l'occase de mettre en relation nos 2 points du vues sur une même prestation...

      Supprimer
    3. Pour SUNN, c'était à peu près le même set qu'en 2010, pour la tournée promo de "Monoliths and dimensions" qui a été immortalisé sur le double LP "Agharti Live 09-10".
      Avec un peu moins de matos sur scène (13 têtes d'ampli contre 19 lorsque je les avait vu à Nantes) mais toujours aussi puissant niveau dB (125dB rien que sur scène!!!!).
      Assez sobre dans la prestation, les fumigènes ne permettant pas de voir grand chose de toute manière.
      Dommage en tout cas que le groupe fasse l'objet de critiques car il se produit quelques fois dans des églises. Des videos d'une date dans une église belge trainent sur Youtube et le groupe avait aussi sorti en LP leur concert donné dans la cathédrale de Bergen. ^^

      Supprimer
  13. j'avais pourtant signé "Marie" à la fin ... (si c'est bien du mien dont vous parlez). Si ça vous dérange pas de le poster quand même, j'ai pas le courage maintenant de tout retaper ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait.En vous demandant de désormais poster en non anonyme : ce sera plus simple.

      Supprimer
  14. "Sans surprise je note une population alcoolisée à 85 % ainsi que des problèmes d'hygiènes épouvantables, de nombreux vols dans les toiles de tentes et de la vente de drogue."

    Le mec qui n'a jamais fait les Vieilles Charrues. Là bas les gens paient leur pass pour se défoncer la tronche plutôt que pour voir les groupes. On ne fait pas 15 mètres sans tomber sur quelqu'un qui cherche ou vend de la drogue. Les vols se comptent par milliers et les interventions médicales par centaines. Les squatteurs de tente sont également très fréquents. Tout ceci fait que l'ambiance du festival n'est vraiment pas top.

    Toutes ces choses là je ne les ai pas ou très peu vu durant les différentes éditions du Hellfest auxquelles j'ai participé. Je suis cependant d'accord sur l'hygiène douteuse de certains festivaliers notamment à propos des sanitaires, cela dit c'est la même chose dans la plupart des festivals qu'ils soient catégorisés Metal ou non.

    Pour information j'ai chaque année des amis habitués de festivals plus mainstream comme les Vieilles Charrues, Bout du Monde ou Muzilac, qui sont loin d'être des amateurs de musiques extrêmes et qui tentent l’expérience Hellfest. Je peux vous assurer qu'après 3 jours ils ne veulent qu'une chose, c'est d'y retourner quitte à ne faire que celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vielles charrues ne sont en effet pas un exemple et nous nous étonnons du peu de réaction des citoyens de cette région ! On peut dire la même chse des raves parties.
      Il y a eu aussi plus de vols et de drogue cette année au hellfest : source policière.
      Au train où vont les choses et sans mesure radicale de l'orga, il y a fort à parier que la situation ne fasse qu'empirer au fil des éditions : en 2011, c'était déjà un problème majeur.
      Avec 112 000 billets vendus et les produits dérivés dont l'alcool justement selon le hellfest, cela doit être possible.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord sur le fait qu'il faut prendre des mesures concernant la sécurité du camping.
      Si cette année ce point là a été plutôt décevant (personnellement je n'ai eu aucun problème) pour pas mal de personnes, c'est peut être (j'ai dis peut être hein, ce n'est pas sûr) du au déménagement du site : c'est nouveau, l'organisation n'est plus la même, il faut trouver ses marques, etc.
      Ce point là a été pas mal discuté sur le forum du Hellfest et les modérateurs ont surement déjà du remonter tous les points négatifs à l'organisation, qui je l'espère saura agir.

      Concernant le problème des sanitaires, c'est assez récurant sur tous les festivals, il n'y a pas vraiment de solution miracle.
      Les toilettes sèches contournent un peu le problème (je reconnais que c'est l'un des points positifs des Vieilles Charrues, un des seuls d'ailleurs), là encore on en avait parlé sur le forum il y a quelques temps, mais je n'ai plus en tête la raison pour laquelle cela ne se fait pas au Hellfest.
      Pour les toilettes chimique, peu importe que les festivaliers soient bien éduqués ou non (enfin ça aide toujours un peu), vu l'affluence de monde elles finissent indubitablement pas déborder. Donc soit on augmente le nombre de sanitaires, soit on augmente la fréquence de vidange de celles-ci. La première solution parait à mes yeux la meilleure étant donné qu'il est difficile pour un camion de circuler correctement sur le camping.

      Supprimer
    3. Donc c'est bien un "mal" commun à la plupart des festivals mais alors pourquoi ne vous en prenez vous sur ce sujet qu'au Hellfest UNIQUEMENT?

      Supprimer
  15. Autant pour moi, je n'ai pas vu que les commentaires anonymes n'étaient pas publiés. Le mien a été écrit vers 14h05, y aurait t-il possibilité de me le renvoyer que je puisse le poster convenablement ?
    D'avance merci.

    Danriwell

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est publié.La prochaine fois, poster avec votre identifiant.

      Supprimer
  16. Je ne vois pas vraiment ce que l'on cherche à montrer à travers le témoignage de Michel qui d'ailleurs est assez flou, entre pourcentages sortis du chapeau de Garcimore (PHCS semble d'ailleurs détenir des bilans comptables tellement pointus concernant le Hellfest, comment donner donc du crédit à tant d'approximation si ce n'est par pur parti pris?) et état d'âme sur ses considérations d'ordre esthétiques concernant notamment les différents registres vocaux.

    J'ai comme une vague impression que le "combat idéologique" ne suffisant plus, PHCS s'empresse de focaliser sur n'importe quel point, même technique ou logistique, qui puisse discréditer le festival.
    Belle attitude de charognard, le tout enrobé dans la bonne vieille méthode du 2 poids 2 mesures.

    D'autant plus qu'il suffisait simplement de parcourir le forum officiel du Hellfest pour constater que les festivaliers avaient déjà massivement réagi à propos des améliorations à fournir concernant l'hygiène et la sécurité. Et l'orga est très sensible à ce baromètre.

    Soyons réalistes, objectifs un instant:
    2011 était l'édition où l'ancien site arrivait à saturation en terme d'accueil.
    2012 était logiquement l'édition où le nouveau site allait être en rodage, autant pour l'orga que pour les festivaliers.
    Chaque édition a eu son lot de points faibles que l'orga s'est efforcée d'améliorer. Comparer les éditions de 2007 (intempéries mal anticipées, groupe électrogène ayant pris feu sur une MS...) et 2008 en est par exemple la preuve flagrante.
    Il est évident que l'accès du camping cette année a été mal sécurisé et que bon nombre d'intrus extérieurs au festival ont foutu la merde. C'est clairement un point auquel il faudra remédier pour 2013.
    Pour les toilettes, même dans des festivals de plus petite capacité, le problème reste le même. C'est bien souvent une question de vivre ensemble auquel l'orga ne peut pas toujours grand chose même si certaines alternatives comme les toilettes sèches atténuent les mauvaises odeurs (mais pour ça faut que les festivaliers sachent déjà s'en servir ^^)

    Bref, si le festival était autant un lieu aussi dangereux ou immoral que le sous entend ce billet, l'orga aurait déjà eu les bretelles de remontées par la pref ou les gendarmes.
    Pourtant....

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes et ceux manquant de respect ne sont pas publiés.